Partagez | 
 

 Entre loup et vampire [Pv Malik et Tena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Malik Caglar

MessageSujet: Entre loup et vampire [Pv Malik et Tena]  Sam 9 Juil - 21:36

Tena & Malik



Une très belle lune régnait dans le haut ciel, aucun nuage n'entravant sa présence royale alors qu'une même chaleur flottait dans l'air du vent. Ses pattes foulant la terre humide, Malik ancrait ses iris jaunâtres dans le lointain. Sur son passage, les arbres se courbaient comme frappés par la brûlure d'un souffle amer, le loup levant légèrement la tête tandis qu'il entreprit de renifler l'air tel un chasseur en proie à une faim implacable. Humer le vent, humer cette odeur de chair qui sera bientôt sienne, qui sera bientôt entre ses crocs avides de se planter dans un corps frêle et délicat. L'animal en lui réclamait vengeance, son coeur brisé ne demandant qu'à en être rassasier alors qu'il souffrait bien plus qu'il ne voulait le montrer.

« L'amour est mon ennemi. Le bonheur est une connerie de plus sur terre, un fléau qui doit être détruit. »

Deux jeunes personnes étaient là, se promenant sous la lueur des étoiles tandis que leurs pas martelaient le sol dans une démarche vive et habituée. Son sac à dos lui labourant le dos, l'homme s'immobilisa comme emplit d'une fatigue nouvelle. Il devait avoir dans la trentaine d'année, ses cheveux bruns fouettant l'air de ses mèches alors que ses mains rugueuses vinrent s'amarrer à ses hanches. Reprenant son souffle, il amarra ses prunelles dans celles foudroyantes de sa compagne. Devant son air suppliant, celle-ci posa son sac sur la terre humide, sa voix limpide pourfendant l'antre du silence tandis qu'elle murmura dans un ton agacé :

Tu veux qu'on s'arrête ici je présume?

A ses dires, le jeune homme acquiesça vivement comme n'attendant que ces paroles. Cela faisait maintenant une journée entière qu'ils arpentaient cette vaste forêt, sa femme l'entrainant même dans la pénombre alors qu'elle ne semblait, le moins du monde, fatiguée. Comment faisait-elle d'ailleurs? Il l'avait beau suivit dans une démarche plutôt rythmée, il avait l'impression de ne plus sentir ses pieds, de fines gouttes de sueurs glissant sur sa peau tandis que son coeur lui martelait la poitrine au point même de ne plus pouvoir respirer convenablement.

Il fait nuit chérie. Tu ne crois pas qu'on a assez marché pour aujourd'hui? On a qu'à planter la tente ici.

Portant son regard sur les alentours, Dalia blêmit légèrement. Elle n'aimait pas spécialement l'idée de dormir dans un tel lieu, le hululement d'un hibou la faisant sursauter alors qu'elle n'avait qu'une seule envie, retourner chez eux, à l'abri d'un éventuel tueur psychopathe. Perçant l'antre de ses pensées, Marc se rapprocha d'elle. Un fin sourire étira ses lèvres, ses bras musclés entourant le contour de sa taille tandis qu'il chuchota au creux de son oreille :

Ne t'inquiète pas. Je te protégerai d'une éventuelle attaque. Qui sait.... Peut-être qu'un hibou va sauvagement nous tuer et répandre notre corps en milles morceaux.


Son rire se répercuta en écho dans l'obscurité, sa femme le frappant de ses doigts alors qu'elle pouvait sentir de légers frissons lui parcourir les membres. Alors que contre son gré, ils établirent leur campement, Malik les guettait de ses iris. Les hiboux certes ne leur feront aucun mal mais lui, par contre, c'était une toute autre histoire. Ils semblaient tellement heureux, épanouie comme de jeunes mariés près à se pervertir dans un lieu aussi sordide et sombre qu'était cette forêt.

Allongeant son flan contre le sol, le loup analysa la situation dans les moindres détails. Comme à son habitude, il préférait s'en prendre à la femelle d'autant plus que son visage lui rappelait douloureusement celui si étincelant de Peni. En cet instant, Malik avait une idée bien précise en son esprit, ses griffes crochant le sol dans un bruit amer tandis qu'il souleva légèrement son postérieur comme prêt à bondir. Tel un chasseur, le loup ancra plus profondément ses prunelles jaunâtres sur ses proies. En son fond intérieur, sa voix sonna telle une menace silencieuse, un grondement jaillissant de sa gorge alors que cette situation, ô combien, l'amusait de jour en jour.

«Allez donzelle, soit un peu seule pour que le méchant loup puisse te manger. »


Ses pattes jouant nerveusement avec la terre, l'animal commença à perdre patience. En effet, unis dans une étreinte des plus romantique, Marc ne cessait de ramener Dalia contre lui. Le rire de celle-ci virevolta telle une mélodie dans la pénombre, lui intimant d'arrêter tandis que son mari couvrait à présent son cou de baiser ardent.

Marc arrête ou je te promets que nous mangerons pas ce soir. Va cherchez du bois au lieu de faire ton malin.

Contraint de la lâcher, l'homme fit une moue enfantine, Malik la trouvant parfaitement pathétique alors qu'on aurait dit un gamin boudeur et énervant à qui on privait son jouet. Au bout d'un moment qui lui parut une éternité, il s'enfonça enfin parmi les fougères, sa femme lui murmurant de faire vite tandis qu'elle croisa ses bras entre eux comme mal à l'aise de se retrouver seule face à toute cette végétation. C'était le bon moment pour agir. Marc n'aura pas le temps de revenir que sa compagne aura déjà donné son dernier soupir, le loup ne voulant pas s'y éterniser alors qu'il avait d'autre chat à fouetter.

« Oui, Marc, va voir ailleurs si j'y suis. Ne t'inquiète pas, ta femme sera entre de bonne main. »

****

L'homme courrait à en perdre haleine, le hurlement de sa compagne résonnant dans sa tête tandis que celui-ci se faisait plus faible au fur et à mesure de sa propre course. Gigotant telle une poupée, Dalia essayait en vain de se défaire de son bourreau. Son sang parcourait la terre comme une rivière crée par le diable lui même, Malik plantant ses crocs dans sa chair si tendre alors que l'excitation se faisait de plus en plus palpable. S'il avait été sous sa forme humaine, son rire rauque et amusé se serait joins à celui terrifié de la jeune femme, ses mains ayant entourés avec force le contour moite de ses poignets tandis que ses jambes l'auraient contraint à sa seule volonté.

Peu à peu, les mouvements de sa proie se firent plus faibles, l'animal mordant avidement dans sa jugulaire alors qu'il arracha sans vergogne, un morceau de sa peau. Ses pattes appuyées contre la poitrine de Dalia, Malik la regarda partir pour l'éternité, ses crocs étant imbibés de son élixir de vie alors qu'il releva légèrement la tête comme pour s'assurer de la position actuel de son mari. Par chance, celui-ci avait buté contre une branche, son corps basculant en avant tandis qu'il fit une roulade interminable parmi les feuilles et les brindilles. Le loup pouvait encore sentir son odeur mais elle semblait stagner comme interrompus soudainement dans sa danse, ses iris s'ancrant dans ceux vides de sa proie alors qu'il entreprit de finir son rituel macabre en lui arrachant ce coeur qu'il détestait, ce coeur qui devait être broyé, enlevé comme Peni avait enlevé le sien pour l'éternité.....

****

Au dessus de lui, la lune continuait sa course avec les étoiles, Malik plantant ses prunelles vers le ciel tandis qu'il prit une profonde inspiration. A ses côtés, sa veste et son tee-shirt étaient posés au dessus d'une roche, l'homme se trouvant désormais torse nu alors qu'il savourait pleinement cette nouvelle chasse, cette nouvelle victoire :

- Encore une belle nuit qui s'achève. Ma première chasse dans cette ville. Peut-être que je devrai aller au bar pour fêter ça. Après tout, je le dois bien à mes heureux gagnants de ce soir.

A ses dires, un fin rictus étira ses lèvres, ses doigts entourant son paquet de cigarette tandis qu'il entreprit de s'en allumer une. Soudain, une odeur particulière attira son attention, le loup glissant ses iris sur les alentours alors qu'il pouvait reconnaître ce parfum à des kilomètres à la ronde. Cette puanteur ne pouvait venir que d'un vampire. A cette pensée, un grognement sourd gronda dans sa poitrine, ses sourcils s'arquant à la base de son front tandis que ses poings se serrèrent au point même de casser sa cigarette en deux.

- Je sais que tu es là suceur de sang.....Montre moi ta belle gueule au lieu de te cacher....

Ses muscles se contractant sous le poids de sa répugnance, Malik redressa la tête comme défiant ce nouveau venu. Les traits de son visage étaient fermés en une expression tirée, ses joues se creusant légèrement alors que son loup lui intimait de le laisser sortir.....

____________________________________



Je suis un enfoiré et alors? 
Connard un jour, connard toujours
 


Dernière édition par Malik Caglar le Dim 15 Avr - 8:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Tena Gwenn

MessageSujet: Re: Entre loup et vampire [Pv Malik et Tena]  Mer 13 Juil - 11:03

    Tena resplendissait encore ce soir là. Ses magnifiques yeux bleus fixaient l’immense verdure qui se trouvait devant elle. Elle n’était pas habillée de façon vulgaire ce soir là mais elle gardait tout de même son charme incessant. Son jean foncé moulait ses jambes de façon tentantes et son débardeur noir affinait joliment ses courbes avec sa veste en cuir noir par-dessus. Ses pieds étaient logés dans de petites ballerines noires qui lui permettaient de se déplacer sans aucun bruit. A ses côtés on trouvait un magnifique étalon qu’elle avait été choisir à la cour de son début de soirée. Il était beau et bien bâti, c’était tout ce qui l’intéressait. D’après ce qu’elle avait compris il s’appelait Peter et n’était pas du coin, ce qui voulait dire qu’il ne manquerait à personne dans cette petite ville.

    • Alors on fait quoi ma belle ? lui demanda-t-il avec une voix qui laissait apparaître tout le désir qui montait en lui.


    Tena garda le silence tout en le regardant avec provocation. Elle n’avait pas eut besoin d’utiliser son pouvoir pour qu’il la désire à ce point, il était très vite tombé dans ses filées à peine l’avait-il aperçut. Malheureusement pour Peter, Tena voulait simplement chassé. Elle voulait courir, attraper et tuer d’où le fait qu’il se trouvait dans cette forêt en pleine nuit. Elle le regarda avec beaucoup de tendresse avant de lui proposer un jeu.


    • Cela te tenterait-il de jouer à cache-cache avec moi ? Proposa-t-elle de sa voix particulièrement provocante.

    L’effet de la phrase du vampire agit immédiatement sur le jeune homme qui commençait déjà à s’imaginer les meilleurs scénarios du déroulement de cette partie de cache-cache. La nature le laissait facilement rêver à divers fantasmes qu’il pourrait exécuter avec cette jolie créature une fois qu’il l’aurait trouvé. Son désir montait déjà alors que le jeu n’avait même pas encore commencé.


    • Cache toi, je compte, lui susurra-t-il pratiquement lèvres contre lèvres.

    Tena profita de cette approche pour jouer d’avantage avec sa proie. Elle commença à poser ses lèvres contre celles de sa victime. Elle l’embrassa langoureusement alors que son corps se collait contre celui de son partenaire. Peter en perdit les pédales rapidement, il attrapa la taille de la jeune fille pour la plaquer contre l’endroit qui l’intéressait. Un cri de victoire s’insinuait dans l’esprit du vampire. Il venait de tomber dans son piège. Il allait tout faire pour la trouver pour obtenir sa récompense. Seulement la charmeuse lui réservait une magnifique surprise pour sa récompense. Elle détacha ses lèvres des siennes et souffla doucement contre celle-ci.


    • Compte jusqu’à vingt et vient me chercher pour obtenir ton gain, souffla-t-elle de sa voix mielleuse.

    A peine ses paroles finies, elle fonça dans la forêt. Une fois qu’elle fut sure qu’il ne la voyait plus, la jeune fille s’accroupit avant d’exécuter un saut incroyablement haut pour un humain. Elle atterrit sur la branche d’un arbre en hauteur. De la ou elle était, elle allait pouvoir lui sauter dessus sans qu’il n’est le temps de l’apercevoir. C’était ce qui était bon dans le fait d’être un vampire. On pouvait faire des mouvements que les humains n’imaginaient, on pouvait se tapir dans l’ombre sans faire le moindre bruit. Un humain n’avait aucune chance face à une créature telle que Tena mais il fallait dire que cette dernière n’en avait absolument rien à faire que le combat soit loyal ou non.

    Peter ne mit pas longtemps à arriver dans son champ de vision. Il semblait la chercher avec beaucoup d’entrain, mais là ou elle était, il lui était impossible de la voir. Tena attendit qu’il soit juste en dessous d’elle avant de se décider à attaquer. Sans faire le moindre bruit, elle se laissa tomber de l’arbre pour atterrir droit sur Peter. Sous le poids du vampire, il tomba sur le dos alors qu’elle atterrissait sur lui pour le bloquer de son poids. Contrairement à ce qu’il s’attendait, il fut effrayé par la jeune femme, son visage montrait qu’elle ne désirait partageait le même moment intime qu’il avait imaginé. Tena sentit sa gorge la brûler ardemment tandis qu’elle imaginait l’élixir couler dans sa gorge. Sans attendre, elle se pencha vers le cou du jeune homme et planta ses crocs avec force dans la veine jugulaire du jeune homme. Le jeune homme étouffa un cri lorsqu’il sentit les crocs lui transperçaient la peau. Il tenta de la repousser mais contrairement aux apparences que la jeune fille reflétait il n’était pas capable de surpasser sa force. Cette ville disait donc vrai, il y avait bien des monstres qui s’y cachaient. Il n’avait jamais voulut y croire et pourtant maintenant il n’avait plus le choix car il se trouvait sur le fait accompli. Tena tirait le sang avec force tandis que la sensation de brûlure dans sa gorge se dissipait en même temps que la vie quittait sa proie.

    Lorsqu’elle eut finit son repas, elle laissa le cadavre de Peter la ou il se trouvait. Les forces de l’ordre mettraient des semaines à le retrouver et elle n’avait donc pas besoin de s’amuser à l’enterrer. Elle décida qu’elle avait encore le temps d’avancer pour profiter un peu de l’air pur de la forêt. Seulement, au bout d’un moment, elle fut frappé par une odeur nauséabonde qui lui donnait envi de vomir son repas. Un loup garou se trouvait là. Immédiatement elle se mit à arrêter de respirer pour ne plus sentir cette odeur. Elle avança tout doucement vers l’endroit ou elle avait sentit l’odeur jusqu’à voir son ennemi. Il n’était pas moche en soit, il aurait même pu être craquant si il n’avait pas été un loup garou. Lorsque la voix du loup résonna dans la forêt, elle se rendit compte qu’il s’adressait à elle. Il voulait qu’elle se montre. Très bien si c’est ce qu’il désirait, elle allait lui faire ce plaisir même si elle gardait une idée derrière la tête.


    • Derrière toi le cabot, dit-elle de son éternelle voix provocante alors qu’elle venait d’apparaître derrière lui.

    Un fin sourire malicieux se dessinait sur ses lèvres. Elle fit quelques pas dans sa direction mais s’arrêta rapidement pour laisser une bonne distance entre eux. Le loup garou était l’ennemi juré du vampire et vice versa. Il valait mieux rester sur ses gardes lorsque l’on en croisait un car il y avait énormément de chance que cela tourne vraiment au vinaigre. Tena ne pu s’empêcher de remarquer les beaux yeux du loup garou ainsi que ses adorables cheveux blonds. Il avait cet air rebelle qui devait fondre toutes les filles mais pas elle car au final ce qu’elle voyait, c’était l’espèce ennemi de la sienne.


    • Je ne savais pas que Ghost Island abritait des toutous, lança-t-elle avec moquerie.


____________________________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Malik Caglar

MessageSujet: Re: Entre loup et vampire [Pv Malik et Tena]  Sam 23 Juil - 7:44

Les muscles tendus, crispés, Malik glissait ses iris sur les alentours en quête d'y trouver son ennemi. Cette odeur, ô combien, le répugnait, lui donnait même envi de vomir. Serrant ses poings entre eux, le loup se redressa d'avantage quand une voix suave et provocante tinta derrière lui tel un défi. Ainsi ce vampire était une femme, une femelle, l'homme se retournant alors qu'il ancra sauvagement ses prunelles aux siennes étincelantes. Un fin sourire étirait ses lèvres comme accentuant le poids de ses mots, Malik la foudroyant de son regard noirâtre tandis qu'il lutta corps et âme pour ne pas respirer son arôme nauséabonde.

Elle aurait pu lui plaire si elle ne puait pas autant, si elle n'appartenait pas à ces cadavres ambulants, ses cheveux virevoltant sous l'air du vent alors que sa silhouette ressemblait à celle d'une sirène. Elle aurait pu l'amuser l'espace d'une soirée, ses yeux pétillant de malice ayant un attrait séducteur tandis qu'elle semblait avoir cette fougue dévastatrice mais tellement plaisante au regard du loup.

Tout en maintenant cette distance qu'avait établit sagement la vampire, Malik ramassa son tee-shirt avant de couvrir son torse nu et chaud. Nonchalamment, il alluma une cigarette. Inhalant une première bouffée, l'animal rejeta ensuite sa fumée comme s'enivrant de son poison. Pendant un bref instant, il s'imagina brûler la peau blanchâtre de cette créature, un vil rictus éclairant son visage tandis que cette pensée était particulièrement alléchante et attirante. Aux dires de cette donzelle aux longues dents, Malik arqua légèrement l'un de ses sourcils avant d'y répondre dans un rire rauque et moqueur :

- Et moi, je ne pensais pas que cette ville abritait des pouffiasses dans ton genre.

Amarrant plus profondément ses iris aux siens, le loup lui adressa un clin d'œil en guise de provocation. A leurs côtés, le bruissement des arbres s'unissaient aux hululements d'un hibou, cette forêt prenant l'allure d'un cimetière alors que sa terre caressait déjà deux cadavres encore chaud. Brisant une fois de plus son immobilité, Malik agrippa le contour de son manteau avant de le mettre sur ses épaules. Au loin, un hurlement déchirant zébra la pénombre tel un homme brisé pour l'éternité. De toute évidence, cet idiot venait de retrouver les restes infâmes de sa dulcinée, le loup esquissant un sourire tandis qu'il jeta négligemment sa cigarette sur le sol humide. Encore une fois, il avait détruit ce que les humains se rattachaient le plus au monde, cette simple perspective l'enivrant d'une certaine fierté alors qu'il bomba le torse dans un geste victorieux.

Ses pas prenant l'allure d'un animal en chasse, Malik ne quittait pas la vampire de ses prunelles noirâtres. Ses pieds nus caressaient encore la terre humide comme se liant à elle, sa voix grave s'unissant à celle du vent tandis qu'il murmura dans un ton à la fois détachant et provoquant :

- Tu devrai changer de parfum. Ce n'est pas pour t'offenser « chérie » mais ta puanteur me devient insupportable.

A ses dires, un grondement sonore jaillit de sa gorge serré comme laissant de nouveau place à l'animal et non à l'homme. Quelle euphorie de défier une vampire. Quelle euphorie de sentir cette haine palpable et ancestrale les entourer de son étreinte. En cet instant, le loup n'avait qu'un seul désir, l'abattre, la chasser telle une proie, la réduire en cendre mais une partie de lui, surement celle humaine, voulait jouer un peu avec elle et voir ce qu'elle avait dans le ventre avant de la détruire à tout jamais.

Sans pour autant briser la distance raisonnable qui les unissait, Malik se mit à tourner autour d'elle, ses muscles se contractant sous chacun de ses pas alors qu'un même rictus, vil et malveillant accentuait les crevasses de ses joues. Lentement, ses iris observaient la silhouette gracieuse et féline de Tena, ses vêtements la moulant à la perfection tandis que sa peau luisait sous la lueur de la lune.

- Beau cul sans aucun doute mais probablement rien dans la cervelle. Ça ne m'étonne même pas venant de la part d'une femme de ton espèce.

Ses mots claquèrent tel un fouet dans le silence alentours. Le loup n'avait jamais mâché ses pensées et cela depuis son existence, la franchise et l'irrespect faisant partie intégrante de son être alors qu'il en jouait avec spontanéité et fierté. Courbant son dos tel un animal prêt à l'assaut, Malik pencha légèrement la tête sur le côté. Il devait faire un effort surhumain pour ne pas respirer, son coeur battant contre sa poitrine tandis qu'il attendait, avec une certaine impatience, la suite des évènements qui allaient s'avérer surement, houleuses et dangereuses...

____________________________________



Je suis un enfoiré et alors? 
Connard un jour, connard toujours
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Tena Gwenn

MessageSujet: Re: Entre loup et vampire [Pv Malik et Tena]  Jeu 28 Juil - 19:45

    Malik n’était guère agréable du tout mais bon tout le monde ne pouvait pas être aussi sociable que Tena même avec ses pires ennemis car au final ça ne restait qu’un jeu. Il la traita mais elle préféra ne pas relever si elle s’y mettait aussi de son côté tout cela allait finir en bain de sang et il valait mieux éviter avec ce genre de créature. Elle n’avait pas peur de se battre contre un loup garou ce n’était pas ça le problème, le problème c’était que c’était l’ennemi de son espèce et qu’elle n’avait pas très envi de se battre contre l’un d’entre eux surtout après un début de soirée aussi génial.

    Il y avait des bruits en arrière plan, des hurlements. Quelqu’un était limite en train de hurler à la mort. Peut être qu’on avait découvert le corps qu’elle avait laissé mais il était dans un coin reclus de la forêt donc ça ne devait pas être son corps qu’on avait trouvé mais un autre truc terrifiant dans ce genre. Et bizarrement la charmeuse avait l’impression que ça venait tout droit des actes précédents de son ennemi car il avait une odeur de sang sur lui qu’elle n’avait pu ignorer même si elle venait de se nourrir.

    Soudain Malik fit une réflexion sur son odeur. Tena leva les yeux au ciel. Il ne savait faire que ça ce type, il se sentait vraiment obliger de se rendre marrant car elle ne partageait pas vraiment son humour. S’il voulait parler d’odeur, il n’avait qu’à renifler la sienne ou s’arrêter de respirer comme elle depuis qu’elle l’avait sentit.


    • Tu n’as qu’à arrêter de respirer, ça ne va pas te tuer, dit-elle ironiquement sans aucune ombre de violence dans la voix. Ah ben si, excuse-moi, ça va te tuer. Dommage !

    Si il voulait jouer sur l’ironie, elle voulait bien le suivre mais il y avait de grande chance pour qu’ils passent leur soirée à faire ça mais bon c’était toujours mieux qu’un bain de sang qu’en on y réfléchissait. Enfin après fallait pas que ça dure trop longtemps, il fallait que la vampire soit de retour dans sa chambre avant que ce satanée soleil ne pointe le bout de son nez. L’idée de cramer sous les rayons du soleil ne la tentait guère, ce n’était pas vraiment ce à quoi aspirait un vampire et ça pouvait se comprendre.

    Malik se mit à tournée en rond autour d’elle. S’il avait l’impression d’avoir le pouvoir sur elle, il se trompait ardemment. La forêt était dense et il lui suffisait de fléchir un peu les genoux pour sauter sur une branche en hauteur. Il était connu que le vampire était plus rapide que le loup garou enfin c’est ce que l’on disait après la jeune femme n’avait jamais vraiment mis ça en œuvre. Elle le laissa donc faire des petits cercles autour d’elle après tout si ça pouvait lui faire plaisir. De plus, si il croyait qu’il pouvait la surprendre en sortant de son champ de vision, il se trompait, son ouïe lui permettait d’entendre le moindre de ses pas.

    Le loup garou lui fit une réflexion sur son intelligence par rapport à son physique. Encore un homme qui savait parler aux femmes ou pas. Franchement qu’est ce que les hommes avaient à toujours se focaliser sur les fesses ou sur la poitrine, il n’y avait pas que ça chez une fille.


    • Si tu veux me faire des blagues sur les blondes, économise ta salive, ça fait deux cents ans qu’on m’en fait, ajouta-t-elle toujours sans aucune violence.

    Sans rien annoncer de son déplacement, elle se dirigea avec une rapidité indétectable en dehors du cercle de Malik. Encore une fois, elle se trouvait derrière lui. Elle en avait marre de le voir jouer à tourner autour d’elle, elle ne lui faisait absolument pas confiance. Elle attendit qu’il se retourne vers elle pour lui faire un petit signe de la main avec un grand sourire au bout des lèvres.


    • Ne t’en fais pas, je n’ai pas fui mais j’en ai marre de te voir faire des petits tours, lança-t-elle à son tour avec calme.

    Elle s’appuya avec sensualité sur l’arbre qui se trouvait derrière elle et fixa son ennemi. A y regarder de plus prêt, il était vraiment pas mal. Il avait une bonne carrure et il était très bien bâti. Il avait un visage dur mais qui restait terriblement agréable à regarder. Ses cheveux blonds lui donnaient un air particulièrement rebelle. Donc si on additionnait le tout on obtenait un homme très sexy et agréable à regarder.


    • Et si je peux me permettre à mon tour, tu es sexy, il n’y a pas à dire, dommage que tu ne sois qu’un chien, rétorqua-t-elle avec calme encore une fois.

____________________________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Malik Caglar

MessageSujet: Re: Entre loup et vampire [Pv Malik et Tena]  Lun 8 Aoû - 10:43

Son dos était toujours tendu, ses bras se balançant le long de son corps tandis que ses doigts frôlaient son tee-shirt en un même mouvement nonchalant et rebelle. Ses prunelles sombres et provocantes fixaient toujours le postérieur de la vampire comme pour mieux voir au travers, l'un de ses sourcils étant légèrement relevé alors qu'un rictus, froid et malveillant, éclairait quelque peu son visage dur.

Aussi rapidement qu'une bourrasque de vent, Tena brisa son immobilité pour se fondre dans la nuit. On aurait pu croire qu'elle était partit mais son parfum virevoltait dans les airs comme une aura indestructible, Malik se crispant d'avantage tandis que sa voix, fluide et joueuse, claqua de plus belle derrière lui. Se retournant, le loup ancra de nouveau ses iris dans ceux taquin de la vampire. Elle avait ce calme qui l'énervait profondément, sa main fouettant le vide en un geste joyeux alors qu'il se contenta de lui répondre par un autre bien moins aimable.

S'appuyant avec sensualité sur le tronc d'un arbre, Tena le fixa intensément comme pour mieux l'observer. Son ton limpide et cristallin glissa une fois de plus dans l'antre de la forêt, le complimentant sur son physique tandis qu'elle rétorquait avec une maîtrise digne d'un grand maître. A ses dires, Malik rejeta légèrement la tête en arrière, un rire à la fois rauque et amusé s'échappant de sa gorge alors qu'il bomba le torse comme imbu de sa propre personne. Depuis la mort de Peni, le loup n'aimait que lui. Narcissique, il n'hésitait pas à se jeter des fleurs, ne donnant de l'amour que pour lui-même tandis qu'il jouait, bien souvent, de ses atouts à la fois animales et rebelles. Amarrant ses yeux dans ceux pétillants de Tena, Malik lui adressa un clin d'œil :

- Pas besoin de le dire, je le sais déjà. Je t'aurai bien remercié mais....non. Jouer les foculs n'est pas mon style.

Brisant son immobilité, l'homme alla chercher de nouveau son paquet de « Gauloise ». De toute évidence, la vampire ne tenait pas à se battre, celle-ci se complaisant uniquement dans leurs sarcasmes alors qu'elle possédait ce calme qu'il n'aurait probablement jamais. Ses doigts rugueux entourant le contour froid de son briquet, le loup rapprocha la flamme de sa cigarette. Une fois allumée et inhalée, il fit en sorte que la fumée grisâtre aille jusqu'à Tena. Au dessus d'eux, la nuit continuait son cours, la lune se cachant, par moment, derrière les feuillages tandis qu'un vaste silence leur fit cadeau de sa symphonie. Malik aurait pu partir, son ennui le poussant à rejoindre l'antre du motel cependant, il refusait de tourner le dos à l'ennemie.

Soudain, tel l'enclenchement d'un jeu imprévu, une odeur humaine vint frôler ses narines. Essoufflé, terrorisé, un homme ou plutôt le mari en deuil, jaillit de la pénombre comme pour y trouver de l'aide. Son visage était parsemé de sueurs froides, ses prunelles luisant de cette peur alléchante alors que ses mains étaient recouverte du sang, encore brûlant, de sa femme. A sa vue, un fin rictus étira les lèvres du loup. Pauvre petite chose insignifiante. En tuant sa compagne, il lui avait pourtant donné une fière chandelle. Les femmes étaient pire que la peste, celles-ci souriant tel des anges mais versant leurs venins entre elles comme de véritables harpies. Elles brisaient le coeur des hommes sans ressentir, ne serais-ce, qu'un remord, jouant de leurs beautés pour les mener par le bout du nez tandis qu'elle les jetaient ensuite comme de vulgaires serviettes usagées.

Aidez moi....Par pitié....ma.... ma femme.... ô mon dieu...

Sa voix était à peine audible, ses mains fouettant le vide en des gestes désespérés alors qu'il ressemblait plus à un pantin qu'à autre chose. Son regard écarquillé glissait de Tena à Malik, ses pas étant désordonnés tandis qu'il manqua, mainte fois, de tomber. Face à son supplice, le loup leva les yeux au ciel comme se maudissant, en cet instant, de l'avoir épargné. Non seulement cet idiot se ridiculisait mais en plus, il s'offrait à deux prédateurs dont l'un était le meurtrier même de sa femme.

Tel un pot de colle, les doigts ensanglantés de la victime vinrent entourer les épaules de Malik, celui-ci le repoussant sauvagement tandis qu'il venait de salir sa veste en cuir. Laissant échapper un grondement, le loup essaya en vain d'effacer les tâches rougeâtres qui s'imprégnaient dans son vêtement.

- Tu pourrai faire attention connard. Cette veste m'a coûté une fortune et articule quand tu parle, on comprend rien.

Maugréant tel un animal en cage, Malik enleva son manteau, plus préoccupé par lui que par l'homme qui tentait de se relever. Le coeur battant et le souffle court, la victime accourut, non sans trébucher, vers Tena qui se tenait toujours auprès de l'arbre. Paniqué, ses mains s'agrippèrent cette fois-ci aux épaules glacials de la vampire, ses prunelles s'ancrant désespérément dans les siennes farouches alors qu'il susurra entre ses dents serrés :

Mademoiselle.... Je vous en prie... il faut... il faut appeler la police....

Relevant la tête, le loup amarra à son tour ses iris vers Tena. Portant la cigarette à ses lèvres, il dressa légèrement l'un de ses sourcils comme pour la défier silencieusement. L'avenir de cet homme était de toute façon incertain, ses gémissements devenant insupportables aux oreilles de Malik tandis qu'il ne voulait, en aucun cas, se coltiner un boulet le reste de la soirée....

____________________________________



Je suis un enfoiré et alors? 
Connard un jour, connard toujours
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Tena Gwenn

MessageSujet: Re: Entre loup et vampire [Pv Malik et Tena]  Ven 12 Aoû - 11:26

    Pour les vampires, les loups garou étaient totalement déplaisants mais là Tena venait de tomber sur un loup garou narcissique et arrogant. Elle n’était pas du tout impressionné par le jeune homme, absolument pas, elle avait déjà croisé la route des loups garou et à force on savait que c’était juste les deux espèces qui se faisaient la guerre car ils ne pouvaient se supporter mutuellement. Elle l’avait vu lui faire un clin d’œil mais tout ce que ce geste réussit à lui faire faire, c’est qu’elle leva les yeux au ciel avec exaspération. Elle venait certainement de tomber sur le loup garou le plus narcissique et arrogant que la terre est engendré et cela n’avait absolument rien de rassurant, mais bon si il voulait jouer, il ne se doutait pas qu’il avait face à lui une sacrée joueuse de charmes.

    Elle le vit prendre son paquet de cigarette. Lorsqu’il envoya la fumée de cigarette de son côté, Tena parut perplexe, car ça ne lui fit absolument rien, elle ne respirait pas depuis qu’elle avait mis un pied dans le champ de l’odeur de Malik. Elle pouvait se le permettre, elle n’en mourrait pas en fait ça ne la brusquerait pas le moins du monde. Lorsqu’elle dormait, elle avait pour habitude de ne pas respirer, en fait quand elle dormait, elle était juste morte, elle ne bougeait pas, elle ne respirait pas et son corps ne battait pas, elle avait l’allure d’un mort pour faire simple mais elle ne l’était pas vraiment.

    Soudain un homme arriva, il avait plein de sangs sur les mains. Tena s’était crispée en voyant le liquide rougeâtre sur l’homme. Il ne fallait pas qu’elle respire ou alors le jeune homme mourrait mais pas tuer par un loup garou comme sa femme mais par elle, un vampire qui prendrait son temps pour goûter chaque goutte de son sang. L’homme les supplia tous les deux car apparemment il était arrivé quelque chose à sa femme. Tout le monde mourrait un jour ou un autre et personne n’en faisait un drame comme ce mec là, en fait si tout le monde en faisait un drame, mais Tena s’en foutait complètement. Si elle pleurait chaque famille qui serait triste à cause d’elle, elle n’aurait pas fini de pleurer car elle faisait au moins une victime tous les soirs.

    Le jeune homme alla tout d’abord vers Malik. Tena n’avait pas bougé d’un poil car elle avait peur de perdre le contrôle de sa soif de sang. Pour l’instant, elle arrivait à résister car elle s’était déjà nourris quelques minutes avant mais face à ce sang, elle ne savait pas combien de temps elle tiendrait. La charmeuse regarda Malik malmenait le jeune homme car il avait salit son blouson, et après on disait que les filles étaient maniaques. Si c’était ça, c’était une vraie gazelle qu’elle avait face à lui. Elle avait bien envi de se moquer de lui mais elle ne préférait ne pas ouvrir la bouche pour éviter toute tentation par rapport au sang. Perdre les pédales devant un loup garou, ça n’avait absolument rien de glorieux.

    Seulement la donne changea. L’homme changea de cible et arriva face à elle. Elle écarquilla les yeux lorsqu’elle sentit sa main pleine de sang se poser sur ses épaules. Il voulait qu’elle appelle la police voila qui était marrant. De une, elle ne ferait pas une chose pareille car elle n’aimait pas les flics, de deux elle n’aimait pas aider les gens, de trois elle n’avait pas de portable, elle n’en voyait pas l’utilité. Elle aurait voulut jouer avec lui en faisant un hochement d’épaule comme pour dire qu’elle ne pouvait rien faire mais elle avait eut la bonne idée de respirer face au sang. En le voyant de si près, elle n’avait pas résisté, elle avait respiré et maintenant seul le sang comptait pour elle.

    Malik la défiait du regard mais Tena s’en foutait royalement. Un humain n’était pas en état d’arrêter un vampire, donc un loup garou encore moins. Seul un vampire pouvait réussir à contrôler un autre vampire et il ne réussissait pas à chaque fois. La jeune femme posa ses doigts sur les épaules du jeune homme avec force. Elle retourna violement de façon à le plaquer avec force contre l’arbre. L’homme était apeuré et au final, il ne faisait qu’amuser la vampire.


    • Je vais te faire retrouver ta femme, susurra-t-elle contre son oreille.

    Ses lèvres glissèrent de son oreille vers son cou et ses crocs se plantèrent avec violence dans son cou. La peau s’arracha méchamment à cet endroit du cou et le sang coula très facilement dans sa gorge. Elle sentait l’élixir coulait dans sa gorge. L’homme gémissait de douleur et cela n’avait pas vraiment l’air de perturbé le jeune homme. Seulement la jeune femme finit par s’arrêter. Elle ne le tuait pas. Elle se recula et le laissa tombé sur ses genoux. Ses gémissements dérangeaient le loup garou, et Tena venait de les accentuer. Il pleurait et hurlait après Malik à présent.


    • Aidez moi c’est une folle, arrêtez là.

    Il tenait son cou pour empêcher le sang de couler à flot mais ce mec finirait par mourir, il subissait une hémorragie, ça se voyait. Seulement Tena doutait vraiment que Malik lui laisse le temps de se vider de son sang car ce mec hurlait à la mort de façon assez violente. Tena prenait quand à elle, un malin plaisir à écouter son œuvre. Elle finit par tourner la tête vers le loup garou avec un énorme sourire.

    • Désolée, j’ai plus faim, dit-elle avec sarcasme.


____________________________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Malik Caglar

MessageSujet: Re: Entre loup et vampire [Pv Malik et Tena]  Mer 24 Aoû - 9:01

Le corps crispé, les muscles tendus, le loup ancrait inlassablement ses iris dans ceux lumineux de la vampire. Un même rictus éclairait son visage comme s'amusant de la situation, les gémissements de l'homme arpentant la forêt en un appel des plus strident alors qu'une odeur de peur accompagnait ses gestes en un parfum alléchant. La victime se doutait-elle de ce qui l'attendait? Ne voyait-elle pas le danger alors qu'il était pourtant si présent? Non, tel un parfait idiot enclin à la terreur, il se rattachait à leur présence, ses yeux écarquillés lui donnant un air encore plus stupide tandis que ses mains, souillées par le sang de sa femme, se crispaient d'avantage sur les épaules de Tena.

Qu'attendait-elle pour le tuer, Malik commençant à perdre patience alors qu'un grondement sonore jaillit de sa gorge serrée. Soudain, la vampire brisa enfin son immobilité, ses doigts attrapant avec vivacité les épaules tressautant de l'homme alors qu'elle le plaqua sans ménagement contre le tronc de l'arbre. Susurrant des mots aux creux de son oreille, elle planta ensuite ses crocs dans sa chair dévoilée. Sans vouloir le retenir, le loup poussa un ricanement des plus rauque.

Telle une marionnette, il entreprit d'imiter les mouvements désordonnés de la victime, se moquant ouvertement de ses gestes désespérés tandis qu'il se délectait de sa propre connerie. Cependant, il s'arrêta aussi brusquement qu'il n'avait commencé. Les gémissements de l'homme étaient tels qu'il n'en pouvait plus, un grognement plus grave qu'à l'ordinaire faisant gonfler sa poitrine alors qu'il serra les poings comme pour canaliser sa fougue animale et destructrice. Ne pouvait-elle pas le faire taire? Sans finir ce qu'elle avait entreprit, Tena lâcha sa proie comme un vulgaire objet, celle-ci rampant sur le sol tandis que sa voix, désagréable et saccadé, perça l'antre de la forêt comme les oreilles sensibles du loup. Face à son supplice, Malik en resta indifférent. Arquant légèrement l'un de ses sourcils, il brisa son immobilité pour se mouver nonchalamment vers l'homme.

- Pour une fois je suis d'accord avec toi. Quoi que. Chieuse lui serait plus approprié, n'es-ce pas chérie?

Ancrant ses iris dans ceux enjôleurs de la vampire, le loup lui adressa un sourire des plus moqueur. Avec sarcasme, elle lui murmura qu'elle n'avait plus faim, jouant de ses nerfs comme une fillette tirant sur un fil tandis qu'elle laissait libre court aux hurlements de l'homme. Le faisait-elle exprès? Malik en était plus que certain. Il aurait pu rester là, immobile en face de Tena. Il aurait pu laisser la proie se vider tout seul de son sang mais ses gémissements lui tapaient vraisemblablement sur le système. N'y tenant plus, le loup se dirigea sans plus tarder vers la victime. Son visage fin laissait entrevoir tout l'étendu de sa colère, les crevasses de ses joues n'en étant que plus accentuées alors que l'homme tentait en vain de reculer. Pleurant, hurlant tel un enfant, il essaya de se relever. Son sang maculait ses vêtements déchirés, ses doigts se crispant sur la terre humide tandis que Malik l'empoigna par le col avec une violence propre aux loups.

- Toi, tu vas te la fermer.

A peine eut-il émit ses mots que l'anima entoura le cou de sa proie. Sans une forme de procès, il lui brisa la nuque en un seul mouvement, en un seul geste, rapide mais fatale. Un long craquement sonore et amer murmura à Malik que s'en était fini, celui-ci lâchant négligemment le corps devenu flasque de la victime alors qu'il claqua ses mains entre elles comme tout bonnement satisfait de retrouver le silence des bois.

- Au moins, il nous fera plus chier.

Inspirant longuement comme pour enivrer ses poumons d'airs, le loup tâtonna les poches de sa veste pour en sortir son paquet de cigarette. Donnant un vil coup de pied dans le cadavre encore chaud de l'homme, il colla son dos contre le tronc de l'arbre avant d'en allumer une. Rejetant sa tête en arrière, Malik entrouvit ses lèvres comme pour permettre à la fumée de s'en échapper.

Ô oui, quelle agréable sensation que d'entendre à nouveau la symphonie du vent. Amarrant ses prunelles noirâtres dans celles de la vampire, un fin rictus éclaira une fois de plus le contour de son visage. Au dessus d'eux, la nuit continuait son avancée l'air de rien, sa lune, aussi ronde qu'un ballon, se cachant derrière les feuillages tandis qu'elle sera bientôt détrônée par les premières lueurs du soleil.

- Où en étions-nous poupée?

Haussant les sourcils comme pour accentuer sa question, le loup porta de plus belle sa cigarette à sa bouche. Sur le sol, laissé à l'abandon tel un animal renversé, l'homme gisait, une flaque de sang commençant à l'encercler de son étreinte alors que son regard, vide et dénué d'expression, fixait le lointain sans jamais pouvoir le percer de ses lueurs....

____________________________________



Je suis un enfoiré et alors? 
Connard un jour, connard toujours
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Tena Gwenn

MessageSujet: Re: Entre loup et vampire [Pv Malik et Tena]  Lun 20 Fév - 18:32

    Le plan de Tena avait marché à la perfection. Au moment même ou elle avait relâché l’homme celui-ci c’était mit à brailler de plus belle après Malik. Un sourire se dessina sur les lèvres de Tena tandis qu’elle s’empêchait d’éclater de rire. Le loup garou n’allait pas le supporter longtemps celui la et Tena prenait un malin plaisir à jouer avec les nerfs du loup garou. Cela pourrait être marrant de voir le jeune homme se vider de son sang mais la vampire savait très bien que Malik le ferait taire bien plus vite. Elle n’était pas trop déranger par l’odeur du sang car elle s’était arrêtée de respirer depuis qu’elle avait lâché sa victime et étant donné qu’elle était déjà morte, elle ne risquait pas de mourir à cause d’un manque d’oxygène.

    Malik lança une réplique à Tena comme quoi elle était une chieuse. Elle avait gagné, elle l’avait irrité. Son sourire s’agrandit d’avantage tandis qu’on voyait clairement qu’elle se retenait de rire. Pour une fois qu’elle avait les moyens d’embêter les ennemis de son espèce, elle n’allait pas s’en priver. L’impatience de Malik face au braillement de l’homme se ressentait à des kilomètres à la ronde. L’impatience était un très vilain défaut. Tena se retint de lui dire car elle voulait qu’il tombe dans sa provocation et qu’il tue l’homme.

    Malik finit par craquer, il s’avança et lui dit qu’il allait la fermer. Soudain un craquement d’os résonna aux oreilles de Tena. Pas marrant il lui avait simplement brisé le coup, Tena préférait jouer avec ses victimes plutôt que de les tuer rapidement. Pour elle, plus la douleur et la torture durait et mieux c’était. Elle ne faisait jamais des meurtres sans une certaine mise en scène ou sinon les meurtres devenaient rapidement répétitifs et ça devenait habituel et non une partie de jeu.

    Malik finit par dire que l’homme ne les embêterait plus. Tena regarda le cœur inerte qui se vidait encore de son sang et qui se refroidissait très rapidement. Elle releva son visage vers celui du loup garou et haussa les épaules avant d’ouvrir la bouche.


    • Non tu crois ? Demanda-t-elle avec sarcasme.

    Les deux espèces étaient vouées à se faire la guerre jusque la fin des temps et ça n’allait certainement pas être Tena qui allait mettre fin à cette guerre maintenant. Elle détestait les loups garou et Malik était authentiquement désagréable mais elle allait pourtant prendre un malin plaisir à jouer avec quand même. Heureusement pour elle, elle pouvait s’arrêter de respirer quand elle le voulait et c’était d’ailleurs très pratique car l’odeur d’un loup garou était insupportable pour un vampire et vice et versa.

    Il finit par lui demander ou ils en étaient. Tena n’en savait trop rien mais elle était bien décidée à jouer également avec le loup. D’une démarche purement provocatrice, elle s’avança vers Malik. Elle passa deux trois fois sa langue sur ses lèvres. Elle prenait toujours un malin plaisir à utiliser son physique pour jouer et ceux même avec les loups garou. Elle arriva doucement à sa hauteur mais elle ne s’arrêta pas. Sachant très bien que le loup garou ne supportait pas son espèce, elle se colla tout de même avec beaucoup de sensualité au loup garou. Elle approcha son visage à quelques centimètres de celui du loup mais s’arrêta tout de même à une distance raisonnable.


    • Je ne sais pas du tout ou on en est, murmura-t-elle avec sensualité collé contre le loup garou.

    Tena était une allumeuse et ce n’était pas nouveau. Tout les mâles qui croisaient sa route se retrouvait immédiatement entraîné dans un jeu de sensualité et très peu voyait le jour lorsqu’ils étaient pris dans ce jeu infernal. Malik n’aurait pas ce problème car elle aurait beaucoup de mal à en venir puisqu’il pouvait facilement lui tenir tête mais Tena ne jouait pas la force, elle jouait la sensualité de son physique pour déstabiliser son adversaire.


    • Une idée de ce qu’on fait, dit-elle de sa voix charmeuse.

    Elle colla le bas de son corps à celui de Malik avec autant de sensualité. Elle s’attendait à se faire dégager d’un moment ou un autre.


____________________________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Malik Caglar

MessageSujet: Re: Entre loup et vampire [Pv Malik et Tena]  Dim 15 Avr - 9:44

« Non tu crois ? ». La voix de la vampire résonna avec sarcasme, un fin rictus étirant les lèvres du loup alors que ça en devenait un jeu, un jeu dangereux mais alléchant. L'odeur putride de Tena virevoltant dans les airs. Sa démarche devenant provocatrice, sensuelle. Ne quittant nullement son appui, Malik inhala une nouvelle bouffée de sa cigarette. Comme il haïssait les vampires. Comme cette femme n'y faisait pas exception. Si elle avait été humaine, tout serait différent. Ô oui, tout serait différent. L'animal en lui l'aurait vu comme une victime, une proie à séduire. L'homme aurait cherché à la mettre dans son lit puis à l'oublier comme il le faisait si souvent avec ses nombreuses conquêtes.

Immobile, silencieux, Malik la suivit de ses iris. En trois fois, elle passa sa langue sur ses lèvres, le loup haussant l'un de ses sourcils tandis qu'il s'interrogea sur le tréfonds de ses pensées. « Je ne sais pas du tout ou on en est. ». Son ton n'était qu'un susurrement, un chuchotement destiné à le mettre au pied du mur. Le visage de la vampire n'était plus qu'à quelques mètres du sien, son souffle caressant la peau de l'homme alors que celui-ci s'en montrait dégouté, grimaçant dès lors qu'il inspirait, un temps soit peu, son odeur. « Une idée de ce qu’on fait ». Levant ses prunelles vers le ciel, l'animal les ancra ensuite dans celles, allumeuses et scintillantes, de Tena.

- Excuse moi « chérie » mais tu pue alors va voir ailleurs si j'y suis.

Ce même rictus éclairant chaque parcelle de son visage, deux crevasses se dessinant sur ses joues. A peine eut-il émit ces mots que sa main vint se poser sur le front de son ennemie. Dans un geste nonchalant, à la limite du comique, il appuya assez pour la dégager, l'éloigner de sa personne. Quittant son appui, balançant sa cigarette sur le sol, Malik enjamba le cadavre avant d'amarrer ses yeux dans ceux, malicieux, de la femme.

- Dommage que tu sois qu'un cadavre ambulant poupée. Je t'aurai prise sans regret mais hélas.... coucher avec une moisissure ne fait pas partie de mes fantasmes.

Haussant de plus belle l'un de ses sourcils comme pour accentuer le poids de ses paroles, l'homme reporta son attention sur l'humain, qui le regard toujours ouvert, fixait intensément le ciel sans en voir les couleurs. D'habitude, il l'aurait laissé pourrir sans l'once d'un remord. D'habitude, il l'aurait laissé là, à la merci des animaux mais, les policiers, aussi stupides qu'ils étaient, pourraient un jour remonter à lui, chose qu'il devait éviter s'il ne voulait pas avoir un traqueur sur le dos.

Et oui, le loup pouvait aussi se montrer raisonnable bien qu'il ne le faisait pas de gaieté de bon coeur. Ses doigts rugueux cherchant frénétiquement une fiole rempli d'alcool dans les poches de sa veste, Malik captura une fois de plus le regard de Tena.

- Alors dit moi, « blondinette », qu'es ce que tu fous vraiment dans cette ville à part te limer les ongles et te frotter à tout ce qui bouge?

Étant donné que leur échange n'était que sarcasme et moquerie, autant aller jusqu'au bout. Une fois la fiole trouvée, l'animal aspergea le cadavre de sa substance liquide. En une seconde, l'odeur de l'alcool vint se mêler avec celle de la vampire et celle de la mort, l'homme jetant négligemment la flasque aux côtés de son mégot tandis qu'il en alluma une autre. « Jolie barbecue que voilà ».

Le contact de la cigarette avec de la chair aspergé d'alcool = Cocktail molotov. Quel plaisir de voir un corps flambé. Quelle euphorie de le voir se consumer sous la caresse des flammes. S'éloignant de son œuvre, Malik imagina une merguez griller sur un bucher. Ah les joies nocturnes... L'homme ne les échangerait pour rien au monde.
Gardant une certaine distance avec la vampire, le loup ancra de nouveau ses iris dans les siens en attente de sa réponse. Personne n'était ici par pur hasard. Ghost Island avait beau être une ville banale où seul des pecnaud y vivaient, elle avait ce quelque chose, cet aimant qui ramenait toutes créatures néfastes en son centre.....

____________________________________



Je suis un enfoiré et alors? 
Connard un jour, connard toujours
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Entre loup et vampire [Pv Malik et Tena]  

Revenir en haut Aller en bas
 
Entre loup et vampire [Pv Malik et Tena]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entre chien et loup [Combat Liana vs Sven]
» ─ 04. Guide du Petit Vampire et du Petit Lycan.
» le loup et l'elfe |Abandonné]
» Vampire contre loup-garou! Qui dis mieux? pv
» Les loups ne se mangent pas entre eux [Livre II - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOST ISLAND || don't fall asleep... :: Les Coulisses :: Archive des Sujets-