Partagez | 
 

 Aventures de chasseurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Alderin Blackdoor

MessageSujet: Aventures de chasseurs  Sam 24 Déc - 2:22

Bon je sais pas trop si j'ai bien le droit de poster ça ici, mais j'me ferais taper sur les doigts si c'est pas bon hein ? ^^"
Alors voilou j'viens d'attaquer l'écriture d'un brin de bouquin et je vous propose un petit teaser sous la forme d'un bout du prologue qui m'a fait flash dans l'esprit. J'voulais savoir un peu ce que de belles plumes telles que vous en pensiez.
A savoir que le titre est juste complètement provisoire et à la rache ! xD Enjoy ^^

Cela faisait des mois qu’ils la cherchaient, et ils l’avaient enfin trouvée. On leur avait ordonné de traverser la faille, et ils l’avaient fait. Le soleil était bas derrière les montagnes et l’obscurité prenait lentement possession des environs. Les soldats crachaient, pestaient. Ils se sentaient mal depuis que la jeune fille était leur prisonnière. C’était comme si la forêt entière les surveillait d’un œil mauvais. Bien sûr la forêt n’avait pas d’yeux, mais les hommes d’armes ne savaient pas vraiment où ils étaient. Or ils avaient entendu parler de la proche contrée d’Ehdoreïn et de ses bois fous, meurtriers. Ce que ces impériaux ne savaient pas, c’est qu’ils étaient encore bien loin des frontières avec l’Ehdoreïn, et que ce qui allait avoir leurs peaux ce soir n’était pas la forêt.

Des bruits de sabots résonnèrent. Ils se retournèrent comme un seul homme. Les trois cavaliers qui leurs faisaient désormais face s’étaient stoppés nets à un peu plus d’une trentaine de pieds de l’unité. Ils se laissèrent glisser à terre avec un calme et une lenteur mesurés. Puis ils avancèrent vers la troupe, formant une sorte de triangle, tel la pointe d’une flèche se frayant inéluctablement un chemin vers le cœur battant de sa cible. Les trois personnages étaient vêtus d’armures robustes en cuir. Ils étaient emmitouflés dans de grandes capes vertes à capuchons et le bas de leurs visages était couvert. Ils portaient tous une petite hache au flanc droit. Celui qui s’avançait en tête était un homme grand, large d’épaules. Il portait à son côté une épée bâtarde apparemment aussi dangereuse qu’imposante entre les mains de son possesseur. A sa droite, l’autre homme était svelte et un peu moins grand. Il était armé d’un épieu de chasse de près d’une toise de long et portait au flanc gauche une épée de cavalerie de style nordique. Le, ou plutôt La troisième personne était en fait une femme. Bien plus petite que les deux hommes, elle avait en main un arc court. Un carquois rempli de flèches empênées de plumes de faisan pendait à son ceinturon.

Celui qui marchait devant et qui semblait être leur chef dégaina sa lame. Avant que les hommes d’armes n’aient eu le temps d’anticiper quoi que ce soit, la femme avait décoché une première flèche. L’un des soldats tomba à genou, touché à la gorge, se noyant dans son propre sang souillé par la corruption. Les onze hommes restant se ruèrent sur les cavaliers, l’arme au poing. Le rôdeur à l’épieu de chasse s’avança, faisant ondoyer son arme avec la souplesse d’un elfe. Deux autres impériaux s’effondrèrent, touchés au cœur et à la tête. La femme frappa l’un des soldats au visage, si fort qu’il lévita un instant avant de renouer brutalement avec le sol, sur le dos.

Le combat qui faisait rage autour du Lieutenant était féroce. Mais celui-ci ne bougeait pas. Il était incapable de bouger. Ses yeux étaient rivés dans ceux du rôdeur à l’épée, qui avançait lentement vers lui, laissant à ses compagnons le soin de s’occuper des vulgaires hommes du rang. Psar était paralysé par la folie meurtrière qu’il lisait dans ce regard. Il ne comprenait pas. Puis soudain, il se retourna vers la captive qui l’accabla de son regard empli de vengeance, et il comprit son erreur. Mais lorsqu’il agrippa la sorcière par les cheveux dans le but de s’en servir comme bouclier, il était déjà trop tard. Tous ses hommes gisaient sur la terre froide et dure du chemin, morts. A la seconde où la main de l’impérial s’était posée sur Sa Pénitence, la froideur de l’acier s’étaient insinuée entre les vertèbres de sa nuque. Il ne poussa aucun cri. Le sang qui affluait au fond de sa gorge l’en empêchait…

____________________________________





Dernière édition par Alderin Blackdoor le Dim 8 Jan - 9:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mercy Harquin

❙ r a c e : Humaine
MessageSujet: Re: Aventures de chasseurs  Sam 24 Déc - 3:10

Comme je t'ai dit : J'ai faim xD
Nan je déconne, ça me donne juste envie de chialer sur ma médiocrité en fait >.< Parce que mine de rien, c'est bien ton truc !
* Oui c'est un compliment*

____________________________________





They say we are what we are, but we don't have to be. I'm bad behaviour but I do it in the best way. I'll be the watcher of the eternal flame. I'll try to picture me without you but I can't. 'Cause we could be immortals just not for long. And live with me forever now. Pull the blackout curtains down.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alderin Blackdoor

MessageSujet: Re: Aventures de chasseurs  Sam 24 Déc - 10:42

Tu n'es pas médiocre !! Part contre j'suis censé le prendre comment le "mine de rien" ? Razz

EDIT :

Hop, quelques petites modifs apportées, trois fois rien mais quand même, et j'ai finit le prologue (très court d'ailleurs -_-") pour ceux que ça intéresse ! : )

EDIT 2 :

Bon allez pis parce que j'vous kiff, j'vous donne les premières lignes du chapitre 1. Voici donc le personnage dont l'inspiration m'est venu de la patrone de ce forum dans le rôle de la gentille à qui il ne faut pas broyer le noises xD n'hésitez pas à apporter vos commentaires !


La première remarque du diplomate fut pour le charme de la cité d’Eyldraen. Nichée dans les forêts et les montagnes, il est vrai que le paysage était tout bonnement sublime depuis les remparts ou le fort. Cet homme là avait été mandaté par l’Empire pour venir découvrir pourquoi les soldats qui avaient séjournés dans ce Royaume n’étaient pas revenus. Une jeune fille, petite et de bonne constitution, l’attendait dans la salle du trône.

- Le Roi ne peut vous recevoir Mon Seigneur. C’est moi traiterais avec vous, dit-elle simplement.
- Et peut-on savoir quel est votre nom et pourquoi devrais-je traiter avec une femme, mademoiselle ?
- Je me nomme Ayleen, fille du grand Roi Bleiz deuxième du nom. Vous traiterez avec moi parce que j’en ai l’autorité, lança-t-elle avec une agressivité non feinte.
- Dans ce cas, je vous prie d’accepter mes humbles excuses Ma Dame.
- Je les accepte, maintenant veuillez m’exprimer l’objet de votre visite, Monsieur.
- Bien sûr, bien sûr… Des soldats de Sa Majesté l’Empereur ont récemment fait séjour sur vos terres, Ma Dame, mais n’en sont jamais revenu. Il est donc naturel que Sa Majesté l’Empereur m’ait envoyé quérir quelques informations sur cette… Disparition.

Le ton de ce « diplomate » commençait vaguement à taper sur les nerfs d’Ayleen. Elle avait d’ailleurs du mal à mesurer l’acidité de ses propres propos.

- Pour commencer, sachez, Monsieur, que des soldats impériaux n’ont strictement rien à faire sur Nos Terres. Soyez certain que cette intrusion sera perçue comme une violation des relations diplomatiques entre nos états, quels qu’en soient les raisons. Et pour ce qui est de vos hommes, nous n’en avons eu aucunes nouvelles. Vous devriez aller « quérir » vos informations auprès des tribus locales qui en savent bien plus que nous sur les évènements quotidiens dans les bois et sur les routes du Royaume.
- A vrai dire Ma Dame, je crains que vos indigènes ne soient possiblement les auteurs de ces enlèvements, ou de ces meurtres…

Ayleen, qui s’apprêtait déjà à s’éloigner de ce vil mécréant, se retourna vers lui avec une lueur furibonde dans le regard. Elle s’approcha à grand pas et s’arrêta si près de l’émissaire qu’elle put lire l’incertitude concernant sa survie dans ses yeux gris.

- Sachez, « Mon Seigneur », que ceux que vous appelez nos indigènes sont des citoyens à part entière du Royaume d’Eyldraen. Sachez que ce ne sont pas des maraudeurs, ni des bandits de grand chemin, et sachez enfin que la porte de sortie se trouve derrière vous !
- Enfin Ma Dame, je dis simplement que…

Il n’eut pas le temps de finir sa phrase que la jeune femme lui avait brisé le nez d’un superbe uppercut.

- Peste ! Vous n’avez pas le droit de lever la main sur moi ! Vous enfreignez les lois su…
- Silence, si vous voulez sortir d’ici entier. Faites… Silence…

Elle se tourna vers les géants vêtus de mailles qui surveillaient l’entrée.

- Gardes, jetez cette vermine dehors et veillez à ce qu’elle ait quitté la cité avant le crépuscule. Il y a bien assez de rats comme ça dans nos silos à grain.
- Bien Votre Seigneurie.

Puis ils s’exécutèrent avec un sourire franc sur les lèvres, trainant l’homme dehors tandis qu’il proférait diverses menaces dont la jeune femme n’avait cure.

____________________________________



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mercy Harquin

❙ r a c e : Humaine
MessageSujet: Re: Aventures de chasseurs  Dim 8 Jan - 12:23

Grrrr, tu me fais encore passer pour un ours >.<
J'adore ce passage quand même Razz Il me fait bien rire Razz Mais je ne suis PAS comme ça en vrai è.é

____________________________________





They say we are what we are, but we don't have to be. I'm bad behaviour but I do it in the best way. I'll be the watcher of the eternal flame. I'll try to picture me without you but I can't. 'Cause we could be immortals just not for long. And live with me forever now. Pull the blackout curtains down.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alderin Blackdoor

MessageSujet: Re: Aventures de chasseurs  Dim 8 Jan - 17:20

Non, tu n'es pas un ours.
Oui, ce passage est fun je trouve.
Oui, tu es comme ça en vrai XD.

Et pour finir, zut ! C'est aux autres que je demande leurs avis toi t'as déjà amplement eu l'occasion de donner le tiens XD

____________________________________



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Thorn Sarthosa

MessageSujet: Re: Aventures de chasseurs  Dim 8 Jan - 22:37

je dirais qu'un direct est mieux pour casser un nez
et oui, Aya est un ours :lol!:

(tappez pas, tappez pas)

____________________________________



C'est cette ville qui survit, pas moi...

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mercy Harquin

❙ r a c e : Humaine
MessageSujet: Re: Aventures de chasseurs  Lun 9 Jan - 10:18

Y'a des bannissements à vie qui se perdent Gnagna

____________________________________





They say we are what we are, but we don't have to be. I'm bad behaviour but I do it in the best way. I'll be the watcher of the eternal flame. I'll try to picture me without you but I can't. 'Cause we could be immortals just not for long. And live with me forever now. Pull the blackout curtains down.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alderin Blackdoor

MessageSujet: Re: Aventures de chasseurs  Lun 9 Jan - 18:28

T'as tout à fait raison Thorn il faut que je change ça !

____________________________________



Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Aventures de chasseurs  

Revenir en haut Aller en bas
 
Aventures de chasseurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les aventures de Tom Bombadil
» Les aventures de Lena & Fee
» Étranges aventures dans un bain [Rafa'][Un obscur jour de 1622]
» Les aventures de Petit Lys et Petite Pensée
» [UploadHero] Les Aventures de Rabbi Jacob [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOST ISLAND || don't fall asleep... :: Les Coulisses :: Discussions :: Livres-