Partagez | 
 

 Marylin Jones ϟ Je suis l'âme des miroirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité

MessageSujet: Marylin Jones ϟ Je suis l'âme des miroirs  Jeu 18 Déc - 19:00



   
Présentation de  


   
Marylin Jones
VOILA QUI JE SUIS DANS CE NOUVEAU MONDE

   


   


   ๕ Nom : Jones
   ๕ Prénom : Marylin
   ๕ Surnom : Mary ou Mary Bloody pour les intimes
   ๕ Date de naissance : Quelle importance ?
   ๕ Lieu de Naissance : Il n’existe probablement plus
    ๕ Nationalité : Américaine
   ๕ Age : Vingt ans éternellement
   ๕ Statut : Célibataire
   ๕ Métier : Couturière
   ๕ Groupe : Les Faucheurs
   ๕ Poste Vacant : Oui
   



   
    Feat. Nom prénom de la personnalité
    (C) Copyright


   
Les apparences sont trompeuses
A QUOI JE RESSEMBLE RÉELLEMENT ?

Dés le premier regard, on pourrait aisément avoir l'impression de faire face à une douce poupée. Et en toute sincérité, qui pourrait en douter ?

Achever dans l'instant de grâce de ses vingt ans, jamais elle ne pourra s'enlaidir ; Marylin est une créature enchaîner à un corps, qui sera pour toujours, imprégné entre l'apparence délectable de l'innocence enfantine et de la sensualité assassine. Élégante et raffiné, c'est une femme qui se dessine tout en finesse. Sculpter d'une hauteur que l'on estimerait pourtant être dans la moyenne, elle respire si copieusement la fragilité, que vous la regarderez sous un angle plus concis. Ce n'est pourtant pas faute d'être dotée d'une paire de jambes qui se veulent être interminables. Mais son aura de bienveillance, mêlée à une touche de vulnérabilité, vous ferra bien vite oublier les endroits typiquement féminins, qui chez elles, sont tout à fait alléchants. Une taille de guêpe soigneusement marquée, une poitrine généreusement deviner, ses courbes pour le moins avantageuses, lui confèrent un côté naturellement séduisant, qui contraste étrangement avec ses airs angéliques.

Tout en elle reflète la féminité candide. Les traits, de son visage en forme de cœur, sont dotés d'une douceur inexpliquée. Ses lèvres sont représentées par deux pétales empourprés, aux délicieuses courbes qu'on rêverait de goûter. Pourtant, jamais elle ne laisserait ainsi se faire approcher. Son atout majeur reste ses magnifiques yeux oscillant entre le vert et le gris azuré. La couleur de ses mirettes, envoutantes et charmeuses, semble vous questionner en silence.

Pourtant dénué d'une quelconque expression, son visage de sainte s'illumine parfois d'un sourire énigmatique. Mais le plus souvent, elle demeure indifférente, d'une quiétude à toute épreuve. À moins, que ce ne soit une lassitude inavoué. Sa démarche est gracieuse. Quoiqu'elle peut-être définit comme féline. Cela dévoile son côté sauvage, que l'on peut déceler parfois le soir tomber. Mais heureusement pour vous, le soleil trône encore dans le ciel. Sa chevelure d'ébène, qui en ferait pâlir la nuit, rebondit lentement sur ses épaules au rythme de ses pas. Comme lors d'une exécution de danse. Elle est belle, c'est un fait incontestable. Elle rayonne et respire la vie.

Et pourtant, quelque chose gêne.

Cette femme renferme bien trop de contradictions. Créant un paradoxe à elle seule. Vous pouvez ressentir la pureté de son aura. La candeur de son âme. Vous parieriez votre main qu'elle possède un soupçon de naïveté. Mais quelque chose vous retient de sacrifier votre main. Un très léger doute, tout juste perceptible. Un soupçon d'ambiguïté pas assez prononcer, pour vous obliger à oublier cette belle inconnue. C'est idiot. Peut-être penseriez-vous que vous êtes fou. Que tout ceux-ci n'est que le fruit de votre imagination. Vous vous sentiriez fort stupide de douter d'elle. Et pourtant, vous aviez bel et bien raison.

Regardais là donc une seconde fois. Bien plus attentivement que la première.
Mais dépêcher vous, car le soir arrive à grand pas et surtout, ne vous approcher pas du miroir.

La gêne est toujours présente. Et la raison de cette incertitude est simple : cela ne colle pas. Vous pouvez sentir un certain danger, au rythme que la lumière du jour décline. Oui, c'est cela. Elle est dangereuse. Sur ce joli corps qui est le sien, vous parvenez à distinguer des blessures plus ou moins récentes. Quelques cicatrices par-ci par-là. Deux ou trois hématomes sans importance. Et dans cette panoplie de blessures superficielle, vous distinguez quelques coups de lame étrangement bien droite. Elle est morbide. Vous le ressentez. Mais ces détails, aussi insignifiants qu'ils soient pour votre mémoire, ne vous affolent pas. Vous les oublier même rapidement, étant trop obséder par le désir de la faire votre, vos pensées ne veulent chercher une explication logique à ce mystère. Et pourtant, des énigmes, cette anatomie en déborde. On peut lire au fin fond de ces mirettes claires une certaine tristesse, une mélancolie inexplicable, et une rage qu'on ne saurait voir dans un regard jeune. Bien dissimuler au creux de son œil, on peut y voir tout le poids de son rôle. De ce qu'elle subit. Ou plus exactement de ce qu'elle fait subir.  Mais vous n'apprendrais rien d'elle. Elle est peu loquace. Il est rare de l'entendre parler. Néanmoins, le son de sa voix, frôlant le mirage d'un murmure inespéré, est un réel joyau. Ses intonations sont limpides comme du cristal. Et quand vous l'entendriez, il sera trop tard pour votre âme. De toute évidence, il est déjà bien trop tard pour vous.

Oublier tout ce que j'ai compté, car à la nuit tombée, il faut tout recommencer.

Retenais simplement la trame de cette sulfureuse femme. Oublier ce mirage que vous vous délecter temps à imaginer. Regardai au delà du reflet que projette le miroir, bien au-delà, et vous verrait un bien triste spectacle. Probablement, le dernier de votre misérable existence. La forme structurale de son visage est égale à l'ancien ; le contenu, quant à lui, est tout autre : Ses yeux forment comme deux grosses mares de noir, qui goutte à goutte, s'échappe de ses orbites béantes. De sa peau craquelée, s'échappe une fumée noire, presque indétectable à l'œil nue. Un dessin peu charmant, mais qui ne s'arrête pas dans ces simples détailles morbides. Le plus inquiétant, ce son ses dent., des dents aussi pointues que celles d'un requin affamer. On ne peux pas y échapper, ses canines se dévoilent sous son sourire féroce, qui se crayonne en demi cercle sur toute la largeur de sa frimousse émoussé. Et ce sourire, sera bien la dernière chose que vous verrez...

Pourtant, ce n'est pas faute de vous avoir prévenu. Elle n'est pas ce qu'elle prétends être.


A la découverte de votre esprit
QUEL GENRE DE PERSONNE JE SUIS ? Ange ou démon ?

N'estimez pas que vous la connaissait. Ainsi, jamais vous ne serez réellement surpris.
On ne peut pas la comprendre, et il n'est pas sûr qu'elle souhaite l'être. Saisir toute la finesse de ses différentes vies passées, relève de la quasi impossibilité. Le seul qui pourrait interpréter l'étendue de sa complexité serait le soleil, pour qui, son cycle représente ses différents états d'esprit. Mais tout ceux-ci, vous l'ignorez, bien sûr. Alors un conseil, contentez-vous de la contempler. Ou au mieux, passez votre chemin. Pauvre âme égarée que vous êtes.


❧ De son vivant, Mary était une personne que l'on qualifiait de charmante. Ce qui la distinguait des autres, était tout d'abord sa gentillesse débordante. Elle aimait pouvoir aider tous les gens qui l'entouraient et faire en sorte que le monde d'aujourd'hui, soit meilleur que celui passé. Chaque être étant dans le besoin pouvait être sur de croiser son chemin. Jamais elle ne se demanda si ces actions lui seront redevables un jour. Elle le fessait par principe, et par plaisir. Au fond d'elle, elle était persuadée que tout être avait une part de bonté en lui. Qu'aucun être ne devait être laissé à l'abandon. Ce fut ses agissements, qui la firent aimer par tous. Ça, c'est ce que tout le monde dans le quartier vous racontera. Mais la vérité était tout autre : D'une grande pudeur, et très certainement à cause de son conditionnement, elle n'était pas forcément très sociale et avait du mal à se lier avec ses semblables. Elle n'était guère prête à vivre une quelconque idylle et par-dessus tout, elle répugnait l'acte charnel. Détestant que l'on s'autorise à toucher sa peau ou quoique ce soit, sans son approbation. De ce fait, elle n'apprécie que très peu la compagnie des hommes et ne s'est jamais engagée dans une relation sérieuse. Tout du moins, pas aussi sérieuse qu'ils l'auraient espéré, ce qui lui valut une réputation de fille « prude ». Fidèle croyante, elle était animée par de grands principes, qu'elle se contentait de suivre à la lettre. Rien de plus. Rien de malsain. Cependant, cette motivation dépasser la population ; elle était un ange incompris parmi la folie des mortelles.

----- Ce  fut un acte lumineux de sa vie, qui s’assombrit fâcheusement un soir de pleine lune. -----

❧ Marylin est une personne bien mystérieuse. Bonne comédienne qu'elle est, il lui est aisément possible de se glisser dans la peau de n'importe quel personnage de son choix. Cette capacité de réflexes séductrice, elle a sus l'acquérir au fil des années, en observant les êtres qui l'entouraient. Ainsi, elle peut naturellement s'adapter à son environnement et se comporter comme les personnes en face d'elle l'attendent. Principe qui la rend d'autan plus dur à saisir. Seulement, elle ne désire pas être comprise, et ne se livre que très peu aux autres. Peu sociable, elle ne s'intéresse guère aux autres. Imprévisible, elle est aussi cruelle qu'aimante. Aussi délicate que malveillante. Et aussi brutale que docile. Vouloir deviner ses pensées relève l'imagination d'une utopique ; elle sait parfaitement dissimuler ce qui lui traverse l'esprit. Elle garde ses émotions pour elle. Un tantinet arrogante et insolente, la jeune femme ne mâche pas ses mots, mais s'exprime toujours de façon à garder un certain niveau de langage ; elle ne veut en aucun cas se montrer vulgarité. Et si parfois elle sombre dans le cynique, c'est que dans le choix de ses paroles ce cache un venin mortifiant, qu'elle n'infligera jamais physiquement.

Mais si elle peut paraître froide et antipathique, elle est en réalité terriblement touchée par les malheurs de son petit univers. Bien après ça mort, son coté empathique ne sait pas évanouie. Néanmoins, elle ne le fera jamais savoir, et ça, à qui que se soit, car ce sentiment est principalement sont point faible. Et si dans l'histoire, elle doit jouer le rôle de l'être maléfique pour protéger ses souvenirs, qu'il en soit ainsi. Aussi triste que la situation pourrait paraître être, elle ne fera jamais rien pour changer cela et accepte ce qu'elle est, puisqu'elle considère que ce qu'elle accomplit est plus important que son petit bonheur personnel. Femme fidèle à ses principes, la faire changer d'avis est un combat perdu d'avance. Et la convaincre de vous laisser la vie sauve en va de même.

---- Ceci est un chapitre à lire exclusivement le jour, voyons ce que cela donne à la nuit tomber ----

❧ Un manque de remords. Un manque d'empathie. Un manque d'humanité. Tout un ensemble de critères, défaillant de sa conscience. Dans ce stade d'esprit, elle perd pour ainsi dire, tout ce qui pourrait la qualifier d'être humain. Son esprit est l'antre de la Bête tarie : tel un volcan prêt à se réveiller à la moindre secousse. Elle est le mal incarné et elle l'assume pleinement... Plus encore, elle aime ça. Après sa mort, elle s'est muée en une créature féroce, cherchant la vengeance et le sang par la même occasion. Ses victimes préférées ? Les hommes. Elle prend plaisir à les faire souffrir, bien plus longuement que les femmes. Elle tue en particulier les drogués, les violeurs, les prostituées... Tous les déchets de la société que la justice ne serrait pleinement châtier. Son mode de châtiment ? Elle aime se tapisser dans les abstrus reflets des miroirs. Notamment ce des salles de bains, qui n'est autre que son tombeau. Si votre âme est corrompue, elle apparaîtra sans doute un soir. Et si vous la voyez, sachez qu'il est tout bonnement inutile de fuir. Déterminée, obstinée, voir acharnée, elle peut se révéler être une véritable furie et n'accepte pas la défaite, ainsi, elle se démènera comme une démone jusqu'à ce qu'elle atteigne son objectif. C'est-à-dire, mètre fin à votre vie. Ne croisez jamais son regard.


   
My life before come the Apocalypse
MA VIE AVANT QUE TOUT BASCULE...

L'histoire se déroule dans les années 60.
[C’est tout ce qu’il y a à savoir pour le moment XD ~ En cours de rédaction]


Tout ceux qu'elle a connu sont morts ou pas loin de l'être. Elle se retrouve seule dans un monde qui a sus évolué sans elle.



   

   
En dehors du forum
QUI SE CACHE DERRIÈRE L'ÉCRAN ?

   
Pseudo : Mary Bloody me convient parfaitement *-*
Age : Tout comme mon personnage... 20 ans
Comment avez vous découvert le forum ? J’ai voulais un forum basé sur le paranormale/horreur, car j’ai une forte attirance pour les personnages torturés, et donc, me voici ici ♥ J’ai trouvé le forum sur un top site –mais je ne sais plus lequel-
Votre avis sur le forum ? J’aime beaucoup le codage de ce forum, graphiquement, il n’y à rien à redire. Et la thématique … Je sans que je vais me plaire ici.
Votre présence sur le forum ? La vie en communauté dans un internat ne me laisse pas beaucoup de temps -et de moyen- d’avoir accès à un ordinateur. Par conséquent, je risque de me connecter régulièrement à des horaires purement aléatoires. Mais généralement je serais présente les week-ends.
Code du règlement ? Validé par Crow.


   
18.12.2014


Dernière édition par Marylin Jones le Mar 6 Jan - 19:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Crow

❙ r a c e : Divinité positive.
MessageSujet: Re: Marylin Jones ϟ Je suis l'âme des miroirs  Jeu 18 Déc - 21:23

Re-bienvenu :D De ce que je vois déjà, ta fiche semble prometteuse ! Alors, hâte de lire la suite ! :D On attire des membres motivés en ce moment, ça fait super plaisir o/

____________________________________






☼ I'm the shadow of yours sins, I'm a forgotten god.  But I'm still here. I'll protect this place and I'll burn his ennemies until the last one turns into ashes. .
Don't fear me, Ghost Island,
I will protect you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Adja Miara

❙ r a c e : Humain
MessageSujet: Re: Marylin Jones ϟ Je suis l'âme des miroirs  Mer 24 Déc - 9:38

Coucou Love

Je rejoins Crow pour dire que ta fiche semble prometteuse Love Bienvenue parmi nous et courage pour le reste de ta fiche Wink

____________________________________



J'ai fais le choix de vendre mon âme à celui que j'aime
 
Parce que c'est ma destinée
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sandy E. Wood

❙ r a c e : Démon
MessageSujet: Re: Marylin Jones ϟ Je suis l'âme des miroirs  Mar 25 Aoû - 14:28

Sujet déplacé le 25/08/2015
Si tu reviens Marylin Jones et que tu souhaites déplacer le sujet pour reprendre le perso MP moi.

____________________________________




"Les monstres et les fantômes existent. Ils vivent à l'intérieur de nous, et parfois ils gagnent."
- Stephen King
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Marylin Jones ϟ Je suis l'âme des miroirs  

Revenir en haut Aller en bas
 
Marylin Jones ϟ Je suis l'âme des miroirs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Killian Jones - "Je suis un pirate, et je le resterai."
» Noob, je suis un noooob!
» Effet d'Obama; la chute de l'indice Dow Jones
» ATTENTION K-PLIM JE SUIS CONTRE TOUT RECYCLAGE DE RENE CIVIL...JWET SE JWET ...
» Je suis folle. Et toi?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOST ISLAND || don't fall asleep... :: L'Hôtel de Ville :: Le Secrétariat :: Papiers Perdus-