Partagez | 
 

 Secrets de famille (Sandy/ Samuel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Sandy E. Wood

❙ r a c e : Démon
MessageSujet: Secrets de famille (Sandy/ Samuel)  Ven 10 Juil - 22:03





♫  Never was a girl with a wicked mind
But everything looks better
When the sun goes down ♪

Secrets de famille

Samuel & Sandy




Sandy avait passé la journée à faire le tris dans ses affaires. Toute une vie à trier, à mettre de côté ce qu'on ne voulait plus et ce qu'on ne pouvait plus garder. C'était étrange comme sa vie d'avant pouvait lui manquer. Cela faisait maintenant quelques minutes qu'elle était plongée dans ses souvenirs tenant une photo qui la ramenait quelques mois auparavant. Sur celle-ci on pouvait voir Adja dans les bras de Samuel et à côté d'eux Zack et elle était en train de se chamailler pour un paquet de chouchou. Elle eut un léger rire en revoyant la scène défiler devant ses yeux avant de poser la photo dans un tiroir et de sortir de sa chambre.
Non vivre dans le passé n'était pas vraiment le meilleur moyen pour avancer, même si certains souvenirs comme celui là était réconfortant. Non car quand elle se mettait à ressasser ses souvenirs, elle finissait par repenser à Zack et au fait qu'elle n'avait toujours pas reprit contact avec lui.
Elle alla alors d'un pas décidé dans le grenier, il fallait qu'elle se change les idées et quoi de mieux que de fouiller dans les affaires des autres et de découvrir d'autres histoires pour le faire. Le grenier de la résidence Wood était de belle taille. D’innombrables souvenirs s'y étaient entassés année après année sans que personne ne daigne les sortir de là. Sandy se démena alors pour atteindre la partie la plus éloignée de l'entrée espérant au fil des pas avancer dans les âges les plus éloignés de sa famille. C'est lorsqu'elle arriva devant une énorme malle qu'elle se stoppa. Elle essaya de l'ouvrir en vain avant de se décider à utiliser une manière moins conventionnelle. En se concentrant un court instant elle réussit à faire tinter le mécanisme qui verrouillé le coffre. Cette fois ci quand elle tenta de l'ouvrir ce dernier n'opposa aucune résistance. Une odeur étrange, vieille et poussiéreuse s'échappa du coffre la laissant interdite pendant quelques secondes. Depuis combien de temps cette malle était-elle là, fermée.
Une magnifique robe blanche était pliée parfaitement au dessus de quelques livres et boites. Sandy resta quelques secondes sont oser la toucher, comme si par son seule contact elle pouvait la dissoudre. Finalement après quelques seconde elle la sortie tout en se levant. Machinalement elle la plaça devant elle comme pour voir si elle lui allait. Carmen c'était le nom qu'il y avait d'écrit sur le colle de cette robe Elle ne pu résister à l'envie de l'essayer et bien vite la robe l'habilla. Elle se regarda alors dans le reflet d'un vieux miroir tournant sur elle même comme si la robe avait été faite pour elle.

-Vous prendrez bien une tasse de thé mon cher...

La jeune femme ne pu s’empêcher de rire doucement avant de s'accroupir de nouveau. Elle trouva un journal intime, celui de Carmen sans doute. Elle n'osa pas l'ouvrir se demandant si elle avait vraiment le droit d'entrer dans la tête de cette femme qu'elle ne connaissait pas. Il y avait aussi quelque photo anciennes et des lettres. Certaines lettres ne semblait même pas avoir été envoyé. Qui pouvait donc être cette femme ?
Une bruit fit sursauter la jeune démon qui d'un mouvement brusque fit tomber le journal sur le sol. Celui-ci s'ouvrit en deux et Sandy ne pu s’empêcher de lire quelques lignes.

Mon cher Samuel,

Sandy ne pu s’empêcher de sourire face au prénom qu'elle venait de lire.

Voilà maintenant toute une vie que je suis loin de toi. J'aurais tellement voulu que tu partage celle-ci avec moi, avec nous. [...]Aujourd'hui est un triste jour nous enterrons notre fils, j’espère que de là ou tu es tu pourra veiller sur lui comme je n'ai pu le faire. Quand à moi je veillerais sur notre petit fils, le temps que tous les jours de ma vie ce soient épuisés et que le droit de venir te rejoindre me soit accordé.[…] Je m'étais toujours dit que la lignée Jekyll survivrait au temps mais ici à Ghost Island nous ne pouvons plus pour notre propre salut le porter. J'espère que cette nouvelle ne te blessera pas et que tu n'y verra pas la une offense car temps que je serais sur cette terre je ferais en sorte que chaque Wood se souviennent d'où ils viennent et qui ils sont...

Sandy laissa échapper le livre qui s’étala sur le sol. Elle avait peur de comprendre, ce n'était pas possible. C'était une coïncidence. Elle allait fermer la malle et tacher d'oublier ce qu'elle venait de découvrir quand le son d'une boite à musique que l'on vient d'ouvrir résonna dans la pièce. Sandy baissa la tête et attrapa la petite boite qui se trouvait dans le faux font de cette dernière. Un pendentif y était déposé délicatement, avec un peu d'attention elle pouvait encore sentir l'odeur de la personne qui l'avait déposé. C'était un pendentif en argent travaillé,au centre un rubis venait le parfaire. Sandy le tourna doucement essayant de lire l'inscription qu'il y avait au dos.

To Carmen
With love.
Samuel.

Il fallait qu'elle voit Samuel au plus vite.



____________________________________




"Les monstres et les fantômes existent. Ils vivent à l'intérieur de nous, et parfois ils gagnent."
- Stephen King


Dernière édition par Sandy Wood le Jeu 16 Juil - 23:29, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Samuel E. Jekyll

MessageSujet: Re: Secrets de famille (Sandy/ Samuel)  Jeu 16 Juil - 21:24








Secrets de famille



Samuel était à l’hôpital, il prenait une pause entre deux interventions dans une des salles de repos. D’ordinaire, il ne les utilisait pas, ayant peu besoin de sommeil. Mais depuis son retour de Chicago et de Minot, il dormait mal. Il avait passé ces dernières nuits les yeux grands ouverts à fixer le plafond, Adja endormie à ses côtés. L’expérience de Minot et son contact avec la porte des enfers l’avaient affecté plus qu’il ne se l’avouait. Il changeait, il le sentait. Et il ne s’en inquiétait pas alors qu’il savait parfaitement qu’en tant normal il aurait paniqué.

Il parvient à fermer les yeux une petite demi-heure mais il se réveilla très vite. Les premières nuits, c’était les visions de lui, sous l’apparence de Berith, massacrant les chasseurs qui lui donnaient des insomnies. Ensuite, ce fut les enfers qu’il avait entraperçus quand Berith avait ramené Sandy d’entre les morts.
Mais à présent, il aurait préféré rester sur les enfers et Minot pour les cauchemars car ce qu’il voyait dès qu’il fermait les yeux était pire que tout. A chaque fois il se réveillait en sursaut, quand il n’effraie pas Adja avec des terreurs nocturnes.

Il avait la respiration rapide et Berith tentait de le rassurer en faisant sentir sa présence quand quelqu’un frappa à la porte. Il se leva et essuya la sueur qu’il avait sur le front. Le médecin s’observa dans le miroir et Berith lui fit signe que tout allait bien. Il ne voulait pas effrayer la personne qui attendait à la porte en abordant un teint de cadavre.
Quand la porte s’ouvrir, il vit une infirmière qui travaillait en bloc avec lui. Avant même qu’elle ne parle, il savait qu’elle venait le chercher pour l’opération.


– Merci d’être venu me chercher. J’arrive tout de suite, vous pouvez préparer le patient.

Il lui adressa un sourire bienveillant et sortit de la salle de repos pendant que l’infirmière allait informer l’équipe qu’il arrivait. Samuel respira profondément, il allait devoir mettre de côté ses cauchemars. Il avait une appendicite à retirer en urgence. C’était une opération assez courante, mais e médecine, le risque zéro n’existait pas. Il serait en repos de deux jours juste après. Il s’occuperait de ses démons à ce moment-là.

****
Allongé dans le canapé, Samuel n’avait pas pris la peine de se changer. Il avait pris ses affaires et était rentré à Ghost Island. Il aurait pu ne plus utiliser la voiture depuis Minot maintenant qu’il savait disparaître d’un endroit pour réapparaître là où il souhaitait aller. Mais faire cela au quotidien risquait d’éveiller les soupçons des chasseurs qui traînaient en ville.

Il devait aller parler à Sandy, il le savait… mais n’en avait pas le courage. Comment pouvoir lui annoncer une telle chose ? Dans un soupir, il ferma les yeux et avant même qu’il n’ouvre les yeux, il sentait la légère brise chaude qui balayait quotidiennement Ghost Island. Quand il ouvrit les yeux, il se tenait dans le cimetière de la ville.


– Bonsoir Carmen…

Face à lui se trouvait une pierre tombale où était gravé « Carmen Judith Stevenson (1859-1869) ». Quand il était rentré de Chicago, la rancœur qu’il avait eue envers Carmen avait disparu, et il avait voulu savoir où elle avait été enterrée. Trouver les archives n’avaient pas été difficiles et il eut un choc en découvrant qu’elle reposait à Ghost Island. Mais le choc fut plus grand la première fois qu’il avait vu la tombe qui se trouvait à côté de celle de Carmen.
« Nathaniel Duncan Alan Jekyll
1878-1932 »

– Nathaniel…

Ses jambes avaient cédé la première fois. Et Berith l’avait soutenu.
L’enfant qu’il avait aperçu dans les bras de Carmen avait été son fils, et non celui de son époux. Il avait alors compris qu’elle l’avait réellement attendue et il le savait à présent car il avait utilisé les pouvoirs de Berith, ses pouvoirs, pour voir quelle vie avait eu Carmen.
C’est ainsi qu’il découvrit qu’après la mort de son fils, son petit-fils, Elias, avait opté pour le nom de « Wood » afin d’être en sécurité.
Tu étais au courant ? avait-il demandé à Berith.
Oui, avait-il répondu. Mais il fallait que tu le découvres par toi-même… Je suis désolé...

Berith avait su depuis le début, après tout, il avait le pouvoir de tout savoir sur le passé, le présent et l’avenir. Et lorsqu’il avait pris Sandy comme disciple, il savait. Mais en vouloir à Berith ne servait à rien. C’était une autre époque qui semblait à présent lointaine. A présent, il fallait aller de l’avant.

Depuis qu’il savait la vérité, elle le hantait. C’était elle qui le réveillait en pleine nuit. Depuis qu’il était venu sur la tombe de Carmen et qu’il avait découvert qu’il avait eu un fils et qu’il avait rencontré sa descendance sans le savoir, il la voyait dès qu’il fermait les yeux…
La vie de Carmen, mais aussi celle de son fils.
Le cercueil vide de son fils le hantait. Carmen n’avait jamais cherché à savoir dans quelle condition il était mort. La seule chose qu’elle avait su (et que Samuel avait donc su), c’était qu’il était mort en sauvant Elias. Il avait voulu savoir un peu plus, mais c’était comme si Carmen n’avait pas voulu qu’il aille plus loin.


– J’ai besoin d’un signe… Dois-je dire à Sandy la vérité ?

Il était en plein doute. La vérité aiderait-elle Sandy ou au contraire, lui ferait-elle plus de mal. Alors qu’il se recueillait sur la tombe de Carmen et de son fils, il eut une sensation étrange qui répondit à sa question.
Sandy.
Berith sentait toujours mieux le lien avec Sandy et Samuel avait encore du mal avec les subtilités du rapport maître/disciple.
Allons la voir, elle a besoin de te parler… Et elle semble troublée.
Samuel posa ses deux mains sur les tombes et adressa une pensée silencieuse aux défunts.

Quelques secondes plus tard, il était derrière Sandy, visiblement dans son grenier. Elle tenait une robe ancienne qu’il reconnut sans mal : c’était la robe préférée de Carmen. A terre, il vit un journal intime. A encore, il reconnut l’écriture de Carmen. Combien de lettres s’étaient-ils envoyés ? Il connaissait par cœur les moindres courbes de son écriture.


– Sandy…

Elle avait fini par découvrir la vérité. Mais que savait-elle précisément ? Qu’ils étaient de la même famille, probablement. Mais savait-elle qui précisément ?





____________________________________





Dernière édition par Samuel E. Jekyll le Ven 17 Juil - 21:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sandy E. Wood

❙ r a c e : Démon
MessageSujet: Re: Secrets de famille (Sandy/ Samuel)  Ven 17 Juil - 17:38





♫  Never was a girl with a wicked mind
But everything looks better
When the sun goes down ♪

Secrets de famille

Samuel & Sandy




Sandy avait du mal à y croire. Son cœur ne cessait de s'emballer encore et encore sans jamais lui laisser le temps de respirer. Elle avait peur de comprendre, mais comprendre quoi au final... C'était comme si le sol sous ses pieds venait de céder. Comme si tous ce qu'elle croyait tous ce qu'elle était n'avait été qu'un gros mensonge depuis le début. Elle était blessée, se sentait trahie si bien que l'incompréhension se transforma vite en colère. Elle voulait hurler mais plus aucun son ne sortait de sa bouche, seules les larmes silencieuses trahissaient ce qu'elle ressentait.  
Cette nouvelle avait ouvert de nouveau la blessure qu'elle avait reçu  le jour où Zack et elle avait été dans l'asile.   La douleur était semblable à celle qu'elle avait ressentit quand elle avait apprit que sa mère s'était fait internée puis qu'elle avait préféré se suicider plutôt que se battre pour elle et son père. Une douleur qui la rongé de l'intérieur comme si son existence toute entière n'était que le fruit sur la souffrance des autres.
Sans même l'avoir vu ni entendu Sandy sut immédiatement que Samuel était là au moment même où ses pieds touchèrent le sol. Elle l'entendit prononcer son nom et au ton de sa voix elle comprit immédiatement qu'il était au courant. Une partie d'elle avait envie de se retourner et l’incendier de questions tendit qu'une autre, plus calme, plus empreint à la tristesse préférée se morfondre dans le silence. Une part d'elle même ne voulait pas l'entendre lui dire qu'il était au courant. Son avenir était incertain, son présent aussi et aujourd'hui c'était son passé qui lui aussi disparaissait. Elle avait survécu aux enfers, elle avait tenu le coup et pourtant aujourd'hui tout son être semblait s'affaisser sous le poids de cette découverte. Elle espérait qu'au contraire de James qui lui avait toujours menti sur sa mère, Samuel ne lui avait pas caché qui elle était et d'où elle venait.
Elle aurait voulut cesser de pleurer avant de se tourner vers Samuel, elle aurait voulut avoir cet air détaché qu'elle aurait arboré quelques mois auparavant face à un telle nouvelle. Mais depuis qu'elle était revenue, depuis les enfers, elle portait un poids trop important sur ses épaules. Un poids qui semblait de plus en plus lourd et qui la faisait sombrer. Les seuls moment qui lui permettaient de respirer étaient ceux où elle oublié qui elle était et ce qu'elle tendait à devenir. Des moments où elle pouvait lâcher prise totalement, des moments où elle avait l'impression d'être juste normale. Depuis son retour des enfers ils avaient été rare mais heureusement pour elle, elle en avait eu quelques uns notamment avec Gomory.
Mais là dans la pénombre du grenier elle était redevenue cette enfant seule. Elle se recroquevilla sur elle même croisant les bras comme pour se protéger. Et lorsqu'elle se tourna vers Samuel toujours en pleure elle n'eut pas le courage de le regarder dans les yeux. Elle tenait fermement dans ses mains presque tremblante le collier de Carmen comme si il était tout ce qui lui restait.  

-Tu étais au courant...je...ne suis même pas sur de vraiment comprendre...




____________________________________




"Les monstres et les fantômes existent. Ils vivent à l'intérieur de nous, et parfois ils gagnent."
- Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Samuel E. Jekyll

MessageSujet: Re: Secrets de famille (Sandy/ Samuel)  Ven 17 Juil - 21:24








Secrets de famille



Samuel observait Sandy qui ne s'était pas encore retournée. Il sentait la souffrance qu'elle éprouvait à cet instant précis, et elle était semblable à la sienne. Tout comme elle, il avait été en état de choc en découvrant la vérité et il en avait souffert. Il en souffrait encore...
Tout semblait si irréel... Lui qui était persuadé ne plus avoir de famille devait de découvrir qu'il avait une descendance... Et elle se tenait juste sous ses yeux.

Samuel sentait les larmes monter alors qu'il faisait tout pour ne pas craquer devant elle. Mais quand Sandy se retourna, le collier qu'il avait offert à Carmen dans les mains, il sentit son armure se briser.
Son regard se posa sur le bijou et il eut la sensation de se faire poignarder en plein cœur. Un souffle court s'échappa de sa bouche alors qu'il voyait Sandy avec les affaires que Carmen avait chéries jusqu'à ses derniers jours.
La bouche légèrement ouverte pour tenter de mieux respirer et retenir ses larmes, il eut la sensation de se retrouver en arrière, alors qu'il était encore humain. Mais les mots de Sandy finirent par lui porter le coup de grâce.
Il ferma les yeux et tourna légèrement la tête, mais il savait qu'elle pourrait voir les larmes, même de profil.

Il avait sentit le reproche dans sa voix. Elle se sentait trahi et il prit conscience à quel point il était important pour elle, comme un pilier inébranlable qui la soutiendrait sans jamais faillir. Il avait failli et n'avait pas su la soutenir. Et ça le rongeait.


— Je... Je ne savais pas comment te le dire. Je l'ai découvert il y a peu de temps...

Il regardait à nouveau Sandy dans les yeux alors qu'il parlait. Il tenait à ce qu'elle n'ait pas l'impression qu'il lui mentait. Il aurait dû le lui dire... Il aurait dû sentir qu'elle avait le même sang que lui.
Il s'avança alors vers Sandy et la prit dans ses bras. Il ne supportait pas de la voir dans cet état et il voulait la consoler, lui apporter le réconfort protecteur d'un parent.


— Je suis désolé... J'aurai dû le savoir...

Il posa sa joue sur les cheveux de Sandy et il ferma un instant les yeux, libérant à nouveau quelques larmes. Il espérait qu'elle trouverait la force de lui pardonner sa faiblesse. Il aurait dû venir dès qu'il avait su au lieu de la laisser la découvrir de cette manière. Il avait laissé sa peur de sa réaction prendre le dessus en pensant se préserver.

— Ma petite-fille...

C'était étrange de le dire enfin. Sandy était son arrière-arrière-arrière-petite-fille. Elle pourrait lui trouver tous les surnoms ridicules après ça, ça lui irait. C'était sa petite-fille.





____________________________________



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sandy E. Wood

❙ r a c e : Démon
MessageSujet: Re: Secrets de famille (Sandy/ Samuel)  Sam 29 Aoû - 22:05





♫  Never was a girl with a wicked mind
But everything looks better
When the sun goes down ♪

Secrets de famille

Samuel & Sandy



Elle lui en voulait. Pourquoi n'avait-il pas prit ce qu'elle jugeait être la bonne décision, celle de venir lui en parler dès qu'il avait su pour eux. Dès qu'il avait su qui il était pour elle, qui elle était pour lui. Pourquoi faisaient-il tous ça ? Pourquoi attendaient-ils tous qu'elle l’apprenne par elle même. Si elle pouvait imaginer pourquoi son père n'avait pas voulu lui faire pare qu'en plus d'être une lâche sa mère était folle. Elle n'arrivait pas à comprendre pourquoi Samuel quand à lui n'avait pas daigner lui en parler. Avait-il honte d'elle ? Honte de partager le même sang ? De n'avoir comme seule descendante qu'une fille cassée ? D'avoir cette fille qu'il avait détesté au premier regard ?

Tellement de questions se bousculaient dans sa tête. Elle avait tellement perdu confiance en elle suite à son retour sur terre que l'idée même qu'il avait juste peur de sa réaction ne lui vint pas en tête. Enfin pas tout suite car lorsqu'elle posa son regard sur Samuel elle comprit que ses questions n'avaient pas lieu d'être. Qu'elle était idiote de n'avoir ne serait-ce que pu se les poser. La vue d'un Samuel en pleure, lui qui incarnait dans son esprit l'idéal même d'un homme fort et infaillible lui arracha de nouveau sanglot et elle ne protesta nullement quand il s'avança vers elle et la prit sans ses bras. Non bien au contraire elle avait besoin de lui de sa chaleur réconfortante. Elle qui avait de plus en plus l'impression de perdre pied dans ce monde et de ne plus y avoir sa place. C'était idiot mais à ce moment même, dans ses bras elle avait l'impression d'être là où elle avait toujours du être, en sécurité, chez elle.

-Ma petite-fille...

A ses mots elle attrapa posa sa main sur son torse resserra le poing sur son haut comme pour s'accrocher désespéramment à lui. Il était sa famille, lui et Bérith, ils étaient sa famille. Il n'y avait rien à pardonner au contraire. C'étaient eux qui l'avait sortie des enfers alors même qu'elle avait perdu tout espoir, c'étaient eux qui avaient prit soin d'elle a son retour alors que son corps et son esprit meurtrie par vingts années d'enfer avait perdu la raison. Et aujourd'hui à la seconde même où elle avait eut le plus besoin Samuel était venu, pour elle.

-Il n'y a rien à pardonner...

Là tout contre lui elle se mit alors à sourire doucement, des larmes coulaient toujours sur ses joues mais ils n'avaient plus la même signification. Il était son ancêtre, son... arrière-arrière-arrière-grand-père. Peut importait le titre, son sang coulait dans ses veines, le sang d'une personne qu'elle admirait, respectait. Il était le point de reperd dans cette nuit obscure, un reperd dont elle avait tellement besoin et que personne ne pourrait jamais lui enlever, aussi immuable que le sang qu'ils partageaient.

-Merci...

C'était un simple mot qui avait pourtant tellement de profondeur à cet instant précis...



____________________________________




"Les monstres et les fantômes existent. Ils vivent à l'intérieur de nous, et parfois ils gagnent."
- Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Samuel E. Jekyll

MessageSujet: Re: Secrets de famille (Sandy/ Samuel)  Mer 9 Sep - 16:49








Secrets de famille



Samuel fut soulagé en entendant les paroles de Sandy. Pour quelqu’un comme lui, qui avait reçu une éducation religieuse, sa notion du pardon n’avait pas la même dimension que dans ce nouveau siècle. Cela pourrait le soulager un peu. Il savait que les cauchemars n’allait pas tout partir, mais au moins, son remord vis-à-vis de Sandy était allégée. Elle connaissait enfin la vérité.
Après s’être passé la main sur le visage, il desserra son étreinte et se recula un peu. Légèrement penché, Samuel chercha son regard et lui adressa un léger sourire. Une main sur l’épaule, il tenait à ce qu’elle sache qu’elle ne sera plus jamais seule.


– Ne t’en fais pas, Sandy. Ça va aller, tu verras. Je ne t’abandonnerai jamais.

Même si les débuts avaient été difficiles, l’épisode à Minot les avait déjà rapprochés et il ne l’avait pas abandonné en enfer. Dès l’instant où Berith avait su où elle était, Samuel avait été inquiet pour elle et avait souhaité autant que Berith la sortir de là.
Cette fois-ci, promis, il veillerait mieux sur elle. Sandy semblait être un aimant à ennui, mais tout dans cette ville semblait attirer les ennuis. Alors quand elle traînait avec Zack, il fallait croire qu’ils attiraient les pires ennuis du monde.


– Tu me promets de m’appeler dès que tu auras des ennuis ?

Il savait que Sandy comprendrait ce qu’il entendait par « appeler », mais aussi par « ennuis ». Certes si elle se retrouvait avec une panne de voiture, ou une inondation dans sa salle de bain, il viendrait l’aider. Mais en cas d’attaque de poltergeist, il serait plus efficace.

Samuel regarda les affaires de Carmen. C’était sa robe préférée, et elle l’avait gardée toutes ces années. Il n’avait jamais pensé la revoir un jour. Quant au pendentif, il avait pensé qu’elle s’en était débarrassée. En apprenant qu’elle avait été mariée, il s’était dit que ce pendentif avait été vendu.
Mais elle avait tout gardé, espérant jusqu’à la fin de le voir revenir à elle. Elle n’était plus là mais lui avait laissé un beau présent.


– Je ne pensais plus jamais revoir ces affaires… Comme tu as pu le voir, certaines viennent de moi. Et maintenant, c’est à toi.

Il avait pris le pendentif pour l’observer, c’était étrange de retourner ainsi en arrière. Mais il fallait aller de l’avant et ne plus vivre dans le passé.
Tout en parlant, il avait attaché le pendentif autour du cou de Sandy. C’était son héritage après tout, il espérait qu’elle l’apprécierait autant que Carmen.


– Je l’avais fait faire sur mesure. C’est de l’or pur avec un rubis. J’ai pensé à un diamant rouge, mais à cause de leur rareté, j’ai préféré éviter les convoitises. Il te plait ?

Samuel se rendait compte qu’il ne connaissait pas les goûts de Sandy. Ils en avaient des choses à se dire avant de se connaître réellement. Heureusement, il avait tout le temps qu’il fallait pour ça à présent.




____________________________________



Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Secrets de famille (Sandy/ Samuel)  

Revenir en haut Aller en bas
 
Secrets de famille (Sandy/ Samuel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chaque famille a ses secrets, il faut bien réfléchir avant de les déterrer.
» Secret de famille [Sheba Twilfit - Mr X - Swann Twilfit]
» Construction d'une Haiti Nouvelle: GRAHN MONDE Samuel Pierre Editeur
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]
» La vie a ses secrets! qui en connait le bout ? Néo-classique.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOST ISLAND || don't fall asleep... :: Ghost Island :: Quartier Résidentiel :: Résidence de Mlle Wood-