Partagez | 
 

 Je ne puis sentir que l'odeur de la mort... [pv Adja et Chris] [Sujet inachevé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Adja Miara

❙ r a c e : Humain
MessageSujet: Je ne puis sentir que l'odeur de la mort... [pv Adja et Chris] [Sujet inachevé]  Sam 24 Juil - 19:06

Ghost Island était plongée dans la nuit, sa lune belle et limpide veillant sur la ville comme sur son propre enfant. Le souffle de l'air glissait dans les ruelles telles un chant lointain, sa chaleur devenu habituelle virevoltant avec le vent telle une danse infinie.

Sac à dos en main, Adja porta ses prunelles dorées vers le ciel, de légères gouttes de sueur perlant sa peau. Il faisait si calme, le silence devenant maître des lieux alors que le chuchotement des arbres l'accompagnait dans le lointain.... Posant son sac sur le sol, la jeune femme poussa un léger soupir, prenant place sur l'un des cailloux bordant le sentier tandis qu'elle porta sa main fine et délicate sur son front. Une fois de plus, elle s'était perdue dans les affres infinis de la forêt, les hauts feuillages cachant la lueur de la lune comme l'engouffrant dans ses ténèbres. Son coeur formait une douce chamade en sa poitrine, son souffle se confondant avec le murmure de l'air alors qu'elle porta ses prunelles dorées sur les alentours.
Rien de tout ce qu'elle voyait ne lui murmurait le passage à prendre, le sentier se perdant entre les arbres alignés dans l'horizon sombre et silencieux.

- La prochaine fois, tache de faire l'acquisition d'une carte.....

Tout en murmurant ces mots à elle même, Adja se releva, ses mains fines et délicates touchant la lanière de son sac tandis qu'elle le remit sur son dos, ses pas foulant de nouveau le sol humide dans l'espoir de retrouver son chemin. Ce n'était pas la première fois qu'elle demeurait en ces lieux à une heure aussi tardive, le souvenir de sa rencontre avec Samuel se dessinant en son esprit comme une image à la fois réconfortante et effrayante... Alors que tout comme en cette soirée, elle s'était perdue dans les affres de la forêt, ses pas avaient rencontrés ceux du jeune homme, son visage perdu se fondant dans l'obscurité tandis qu'un lourd secret demeurait en lui. Elle avait apprit le même soir ce qui le tourmentait, rencontrant son double maléfique dans les affres même de cette forêt, son âme allant à la rencontre du sien quand celle ci le lui avait offerte en échange même de la vie de sa mère...
Elle ne regretterait jamais ce qu'elle avait fait, sa mère et ses frères vivant désormais en harmonie grâce au démon bien qu'à sa mort son âme irait à lui.... Et puis il y avait Samuel, sa rencontre étant comme une aura bienfaitrice qui la comblait en secret. Son coeur chantait pour lui sans le lui murmurer, leur simple présence suffisant à apaiser l'autre de leur souffrance passé.

Tout en demeurant dans ses songes, Adja passa sa main devant elle, écartant une branche d'arbre comme écartant les rideaux scintillants d'un salon. Grâce à eux elle avait pu sortir de la forêt mais à présent elle se trouvait seule avec elle même, seul les hiboux lointains veillant sur leur domaine en poussant de léger hululements à en faire frissonner les promeneurs insouciants.
La jeune femme soupira de plus belle, ses longs cheveux châtains virevoltant au vent alors qu'elle fondit de nouveau son regard vers les cieux étoilés.

Soudain, un grognement jaillit du silence, Adja s'immobilisant tandis qu'elle porta ses prunelles dans les horizons. Son coeur formait une longue chamade au creux de sa poitrine, son souffle devenant de plus indistincts alors qu'elle balaya du regard les alentours..... Un calme pesant régnait à présent au centre de la forêt endormie, les longs feuillages chatouillant l'écorce des arbres comme si ils leur murmuraient des choses étranges. Les doigts de la jeune femme glissèrent dans le vide, son regard toujours ancrés dans le lointain alors que ses pas reprirent de plus belle, foulant le sol rapidement comme pour fuir au plus vide cet endroit.
Les grognements retentirent de nouveau, attisant sa peur alors qu'elle trébucha sur un tronc mort. Poussant un léger cri, Adja roula sur le sol avant de s'écraser sur un autre arbre disposé un peu plus loin, son dos rencontrant l'écorce dur et moite dans une étreinte des plus douloureuse. Grimaçant de douleur, la jeune femme entreprit de se relever, ses doigts désormais écorchés glissant sur l'arbre avant de se fondre dans l'oubli, ses pas reprenant sa course dans le lointain tandis qu'elle tituba.

Elle ne savait pas qui ou quoi la pourchassait mais elle se sentait épiée, observée comme une simple proie...... Depuis sa rencontre avec Berith, les créatures noirâtres lui avait été dévoilées, de lourds cauchemars accentuant ses rêves alors qu'elle tentait de les oublier....
Comme une petite fille perdue dans un vaste brouillard, Adja courrait à présent dans la forêt obscur, ses pas se confondant entre eux alors qu'elle passait d'arbres en arbres sans en connaître le réel chemin.

Je vous en prie que quelqu'un vienne m'aider..... Par pitié....

Tout à coup, un courant d'air passa à ses côtés, les buissons s'arquant à son passage comme ouvrant un passage au danger. Adja courut avec plus de rapidité, son souffle devenant saccadée alors qu'elle s'enfonçait peine perdue dans l'obscurité. Ses pensées se tournèrent vers Samuel et Berith, leur visage se dessinant à elle tandis qu'elle souhaitait fortement leur présence à ses côtés.....
Quelque chose la poursuivait, l'odeur de la mort se répandant dans le lointain comme un sombre présage.... Ainsi étais ce là son heure fatidique? Ainsi devait s'achevait sa vie sans qu'elle ne puisse vraiment la construire....

____________________________________



J'ai fais le choix de vendre mon âme à celui que j'aime
 
Parce que c'est ma destinée
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Je ne puis sentir que l'odeur de la mort... [pv Adja et Chris] [Sujet inachevé]  Lun 26 Juil - 14:17

Après avoir arpenté les routes de ghost Island, a la recherche d’indices concernant les disparitions qui avaient eu lieu récemment, Chris laissa la camionnette au bord d’une route afin de pénétrer dans la forêt. Ayant détecté la présence d’une créature, il se laissa guider par les témoignages qu’il avait récolté, ses appareils et son intuition. Ses frères travaillant sur une autre affaire, il décida de faire cavalier seul afin de ne pas les inquiétés. Et puis sa fierté en tant qu’homme étant en jeux, il jubilait rien qu’à l’idée de pouvoir dire qu’il achèvera cette menace, seul.

Il avançait prudemment, seul le craquement des feuilles mortes retentissait sous chaque pas. Il alluma une cigarette, puis chargea son révolver. Il attacha ses cheveux en une fraction de seconde afin d’être près a une éventuelle riposte. Ses senses plus que jamais en alerte, il entendit d’autres pas. Moins discret et saccadés, il s’agissait surement d’un randonneur égaré, il en fit donc abstraction. Quelques instants plus tard, il sentit la présence d’un personnage peu commun. Il s’agissait surement de la créature qu’il cherchait. L’obscurité et le silence de cette forêt l’empêchait de confirmer ses doutes. La vitesse à laquelle se déplaçait la créature était déconcertante. Chris se mit à courir frénétiquement. Puis il aperçu alors une ombre chuter. Il s’agissait d’une femme. La créature ayant cessé tout mouvement, Chris se jeta sur elle, apparaissant alors au clair de lune. Une lutte acharnée venait de commencer.

Il fut blessé à deux reprises à l’épaule et a la jambe. Projeté à terre comme un vulgaire torchon, il fut sonné et blessé à nouveaux au visage. Après une bonne dizaine de minutes, il réussit enfin à achevé la bête. Le silence se réinstalla. Il récupéra les affaires qu’il avait perdues durant la bagarre, et se recoiffa. Réalisant qu’il était blessé il entama son chemin de retour quand, il se souvint de la jeune femme, témoins de la scène. Elle se trouvait désormais à une cinquantaine de mètres de lui. Il se déplaça lentement car la douleur augmentait de minutes en minutes. Lorsqu’il se trouvait à quelques mètres de la jeune demoiselle il lui susurra afin de ne pas lui faire peur :

-Est-ce que tout va bien ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Adja Miara

❙ r a c e : Humain
MessageSujet: Re: Je ne puis sentir que l'odeur de la mort... [pv Adja et Chris] [Sujet inachevé]  Mer 28 Juil - 17:08

Le coeur battant et le souffle court, Adja fila au travers de l'obscurité, ses pieds glissant sur la terre humide tandis que ses prunelles scintillantes se fondaient dans le le lointain.
Ses long cheveux bruns tombaient sur son pâle visage, ses mains égratignées agrippant les écorces comme pour sentir entre ses doigts, leur chaleur rassurante....

Les pas de la créature se rapprochaient dans l'horizon brumeux, ses grognements distincts et limpides venant à elle comme pour l'encercler de son chant amer. En cet instant, Adja était effrayée, son corps se muant d'avantage en tremblements alors que les arbres semblaient la serrer dans une dangereuse étreinte.
En cet instant, elle se sentait étouffer, le poids de leur souffle glissant sur sa peau telle une lange de serpent avide d'y planter ses crocs. Le temps lui même semblait s'arrêter, sa douce mélodie disparaissant dans le lointain pour se fondre parmi les arbres et leur silhouettes imposantes.

Sa poitrine la serrant amèrement de son étau, la jeune femme s'immobilisa enfin, ses pas se fondant dans le sol humide pour y laisser une large empreinte. Sa respiration était de plus en plus indistincts, son souffle glissant dans l'air en une légère buée. La créature se trouvait à présent près d'elle, ses longues pattes foulant la terre de ses griffes lacérées alors que ses iris d'un jaune éblouissant, scintillaient dans la pénombre telles des lucioles virevoltant dans la nuit. Se recroquevillant, Adja ferma lentement ses prunelles, ses ongles pinçant légèrement sa peur tandis qu'elle écoutait le moindre bruit en attente d'une mort certaine....

Soudain, un homme jaillit à son tour de l'obscurité, son visage à la fois fin et dur contrastant avec la férocité de son adversaire. Impuissante face à la scène qui se déroulait désormais sous ses yeux, Adja plaqua son dos contre l'écorce humide d'un arbre endormit.
Une lutte infernale commença dans le lointain, les bruits d'un combat acharné rompant le silence pesant de la vaste forêt....
L'homme combattait avec une certaine ardeur, ses traits se tirant au fur et à mesure de ses pas calculés tandis qu'il tenait vaillamment la créature dans ses sillons.
Adja ne put s'empêcher d'émettre un léger cri quand celui ci fut éjecté, son dos tombant lourdement sur le sol alors que les doigts de la jeune femme se posèrent sur ses lèvres en un geste terrifié. Elle ne connaissait nullement cet inconnu sortit de nul part mais intérieurement elle le remerciait de son courage, celui ci venant probablement de lui sauver la vie....

Le temps semblait défiler dans le lointain, le combat ne cessant nullement sa longue danse dans l'horizon obscur tandis que la jeune femme était en proie à de lourds tremblements, ses prunelles écarquillées s'ancrant sur la scène avec effroi et peur.
Enfin, un hurlement strident s'éleva dans les airs tel un chant à jamais vaincu, la bête assoiffée de sang et de chair tombant sur la terre humide comme un éclair pourfendant la nuit de ses éclats menaçants. Le coeur battant et lourd, Adja glissa son regard sur la peau ensanglantée du monstre, ses doigts s'agrippant avec plus de force sur le sol alors qu'elle chercha en vain, un appui invisible.
Un long silence avait entravé la forêt de sa mélodie limpide, le souffle de l'air glissant avec plus de douceur tandis que la voix rauque de l'homme se porta à ses oreilles, lui demandant dans un murmure presque inaudible, si tout allait bien.
Encore au prise de la frayeur jadis, Adja porta lentement ses prunelles dans celles sombres de l'inconnu, acquiesçant d'un bref signe de tête alors qu'elle entreprit de se relever:

- Oui.... Merci.

Ses mains fines et délicates touchant avidement l'écorce de l'arbre, la jeune femme inspira longuement dans l'espoir de calmer les lourds battements de son propre coeur. Fermant brièvement ses prunelles, Adja pouvait le sentir battre frénétiquement au centre de sa poitrine, ses lourds palpitations diminuant peu à peu tandis qu'elle ancra ses yeux océan dans l'espace limpide de ceux de l'homme.
De longues entailles parsemaient sa peau d'une couleur amère, ses lèvres formant un léger rictus comme réprimant une douleur enfouit au plus profond de son corps.
Arquant légèrement les sourcils, la jeune femme s'approcha de lui, sa voix aussi fine que le souffle même du vent glissant dans le lointain brumeux :

- Je ne sais nullement ce que c'était... mais vous m'avez probablement sauvé la vie alors merci beaucoup....

A ses mots, Adja se retourna vers la créature, ses bras se croisant entre eux alors qu'elle rompit presque aussitôt le contact de ses yeux sur le monstre à jamais perdu dans les ténèbres.

- Vous êtes blessé.... je crois avoir en ma possession quelques pansements et du désinfectant pour apaiser vos égratignures....

Un fin sourire se dessina sur ses lèvres gercés, ses mains encore tremblantes glissant dans le vide alors qu'elle entreprit d'aller prendre son sac tombé sous le poids de sa course....
Cet homme lui avait sauvé la vie... elle ne pouvait se permettre de le laisser dans un tel état. Bien que sa boite à pharmacie n'était remplit que de produits de premiers secours, elle pourrait essayer d'apaiser les maux les plus faibles...

____________________________________



J'ai fais le choix de vendre mon âme à celui que j'aime
 
Parce que c'est ma destinée
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Je ne puis sentir que l'odeur de la mort... [pv Adja et Chris] [Sujet inachevé]  Mer 4 Aoû - 11:00

Le visage de la jeune fille semblait se tordre de terreur. Son magnifique regard bleu océan se planta dans celui de Chris, et il fut quelque peut interdit. En effet en présence d'une jolie créature il reste sans voix. Elle avait du mal a retrouver son souffle cependant elle essaya de répondre tant bien que mal.

- Oui.... Merci.
Elle détailla lentement Chris se qui le mit assez mal alaise car il savait qu'il devait être dans un piteux etat. Alors qu'elle reprenait peu a peu son souffle, elle s'approcha de Chris et une petite voix chantonnante, douce avec une touche d'inquiètude se propagea...

- Je ne sais nullement ce que c'était... mais vous m'avez probablement sauvé la vie alors merci beaucoup....

Une immense vague de fièrté envahi le corps de Chris. Son ego étais comblé. Incappable de le cacher, il souris légèrement, afin de masquer au possible ses moues de douleurs. Il passa une main sur son épaule, et sortie son paquet de cigarrette alors que la jeune fille regardais la bête étendue au sol plus loin. L'expression de son visage semblait traduire toutes les images qu'elle avait vu quelques minutes aupar avant.

- Vous êtes blessé.... je crois avoir en ma possession quelques pansements et du désinfectant pour apaiser vos égratignures....

Alors qu'elle esquissait un faible sourire, elle lança sa main tremblante dans l'espoir de retrouver son sac. Chris pris la main de la jeune fille et agitea doucement sa tête négativement...

-Merci beaucoup, mais j'ai l'habitude de subir se genre de petite blessure, je vais m'en remettre assez vite. Voulez-vous que je vous raccompagne chez vous?

Il porta alors une cigarrete a la bouche, et dans un geste maitrisé et habituelle, il sortis son zippo et alluma son tabac. SOn visage montrais la souffrance évidente qu'infligeaient ses blessures.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Adja Miara

❙ r a c e : Humain
MessageSujet: Re: Je ne puis sentir que l'odeur de la mort... [pv Adja et Chris] [Sujet inachevé]  Ven 6 Aoû - 14:08

A ses propres mots, un léger sourire s'étira sur les lèvres de l'homme, ses traits se déformant en une douleur muette. Bientôt, l'air dégagea une odeur âcre de fumée goudronnée, Adja portant ses prunelles dorées dans celles de l'homme alors que celui ci avait entreprit d'allumer une cigarette, ses doigts rugueuses entourant son filtre orangé. L'une de ses mains s'étaient posée sur la surface de son épaule, du sang coulant entre elle comme une source chaude aux couleurs rougeâtres.

La jeune femme ne pouvait le laisser ainsi plus longtemps, ses doigts fins et délicats cherchant plus frénétiquement ses produits de premier secours. La peur tiraillait toujours son âme, la présence du monstre à ses côtés l'attisant de son sombre dessein malgré son immobilité éternelle.
Cependant Adja l'ignora, focalisant son attention sur les blessures sanglantes de l'inconnu, voulant par ce fait, le remercier pour son courage.....
Depuis qu'elle était venue en cette ville, le danger avait prit place en son chemin, glissant autour d'elle comme la lune régnant dans le haut ciel. La jeune femme ne saurait dire ce qui se passait réellement à Ghost Island mais l'existence de nombreuses créatures maléfiques semblait bien réel, arpentant ces lieux tels des fantômes décidant d'y prendre place dans le lointain....
En fuyant sa propre maison, Adja avait crue se retirer de la mort, prenant place en cette ville pour y trouver enfin la sérénité voulue mais au fil du temps, la jeune femme se rendait compte du contraire, ne voulant cependant nullement partir alors que tant de choses ici lui tenaient à coeur....
De toutes les manières qui soient, elle s'était donnée à Berith, lui offrant son âme en échange du bonheur de sa famille. Elle ne pouvait plus fuir face à sa propre décision et même si elle le pouvait, elle se devait de rester pour Samuel, Zack et Sandy, leur seule présence comptant bien plus que tout le reste.

Le contact soudain des mains de l'homme sur les siennes tremblantes brisa le court de ses songes comme celui de son geste, celui ci la remerciant avant de lui murmurer qu'il avait l'habitude de subir ce genre de blessure, hochant négativement la tête comme pour lui murmurer qu'il n'avait nul besoin d'aide. Un peu décontenancée, Adja ancra ses prunelles océans dans celles sombres de l'inconnu, ses fins sourcils s'arquant légèrement tandis qu'elle resta un long moment immobile.
D'une voix rauque mais aussi basse qu'un murmure, il lui demanda si elle souhaitait qu'il la raccompagne chez elle, portant une fois de plus sa cigarette à ses lèvres avant de l'allumer de son Zippo.

Se relevant enfin, la jeune femme inclina légèrement la tête, ses longs cheveux bruns tombant avec grâce sur son visage tandis qu'un fin sourire timide s'étira sur ses lèvres :

- Si c'est ce que vous souhaitez..... Ce ne serai pas de refus mais pour tout vous dire, je me suis perdue et je suis incapable de retrouver mon chemin....

A ses propres mots, Adja porta l'une de ses mains à son front moite, se maudissant une fois de plus de n'avoir pas prit une carte sur elle. Son coeur battait toujours irrégulièrement en sa poitrine, sa peau la picotant de ses divers égratignures qu'elle s'était faites elle même infligée en courant.

La lune était presque pleine dans le ciel obscur, ses étoiles scintillantes l'accompagnant dans son règne comme pour y puiser sa lueur éternelle. Soupirant légèrement, la jeune femme porta de nouveau son regard dans celui de l'homme, celui ci semblait toujours en proie à la douleur, ses traits durs se tirant en souffrance tandis qu'il semblait y faire face sans broncher.
Adja aurait bien voulue insister à le soigner mais elle craignit un nouveau refus, ne voulant nullement l'embêter alors qu'elle lui devait la vie. Une vague curiosité s'insinua en elle quand ses précédents dires lui revinrent en son esprit. Il lui avait murmuré avoir l'habitude de subir de tels blessures..... Sa vie se muait-il à combattre de tels monstres? Adja feinta sa propre question tandis qu'elle porta son regard perdu vers la créature inerte, croisant ses bras frêles entre eux comme pour se protéger du froid :

- Peut être connaissez vous le chemin pour rentrer vers la ville....

Sa voix s'était faite tel un murmure porté par le vent, ses prunelles se tintant de peur silencieuse alors qu'elle n'avait qu'un seul désir à présent s'enfuir loin de cette chose morte et retrouver la lumière rassurante des rues....

____________________________________



J'ai fais le choix de vendre mon âme à celui que j'aime
 
Parce que c'est ma destinée
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Je ne puis sentir que l'odeur de la mort... [pv Adja et Chris] [Sujet inachevé]  

Revenir en haut Aller en bas
 
Je ne puis sentir que l'odeur de la mort... [pv Adja et Chris] [Sujet inachevé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'odeur de la mort
» VALENTINA ◄ L'odeur de la mort imprègne ton âme
» Elections:INITE et L'odeur des dollars de Petrocaribe
» Une Isabella perdue & une odeur alléchante. [PV P'tit Tuc ^0^]
» Iaana Liblikas, Papillon à l'odeur de mort.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOST ISLAND || don't fall asleep... :: Les Coulisses :: Archive des Sujets-