Partagez | 
 

 Very Bad Trip [PV Zack - Malia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Thirteen Echo Lewis

❙ r a c e : Humaine
MessageSujet: Very Bad Trip [PV Zack - Malia]  Dim 23 Aoû - 22:25






₪۩۞۩Zack-Malia-Thirteen₪۩۞۩₪

Very Bad Trip

"Check your ass !"


Ce soir, j'allais me bourrer.

Parce que j'avais besoin d'oublier cette putain de journée. Et je crois que je n'étais pas la seule vue la tronche que tirait mon compagnon d'infortune, Zack Johnson. Zack, qui avait mis les mains sous le capot de ma voiture, méritait qu'on lui offre aussi des divertissements. Je ne le connaissais pas depuis longtemps, mais je m'éclatais bien avec lui et c'était l'un des rares à être honnête dans cette foutue ville. Je le bénissais de pas être un sac à puce aux tendances insomniaques les soirs de pleine lune, bien que certes, c'était un démon, mais personne n'était parfait.

L'avantage aussi, c'était qu'il lisait dans les pensées et je n'étais pas obligée de parler. Une chose non négligeable qui me plaisait beaucoup chez lui, mise à part sa compagnie. Voilà pourquoi en ce jour que le Seigneur avait maudit, j'étais passée le chercher et l'avais emmené -de force- dans ce lieu où toute dignité avait disparu.

Cette journée n'était qu'une succession d'emmerdement. Entre mon direct à la radio qui avait foiré à cause d'un problème technique, mon portable qui avait rendu l'âme parce qu'il était malencontreusement tombé dans une bouche d'égout après qu'un gamin en squatte m'ait bousculé, j'en avais ma claque. Ce fut encore pire quand j'appris que mon salaire aurait du retard et que la voisine du domaine Lewis avait des travaux à faire et donc pas de grasse matinée pendant trois semaines. Mais je crois que le pire fut quand j'ai appris que les Lewis partaient en week-end et qu'ils me laissaient la baraque à nettoyer car ils avaient festoyés ces deux derniers jours. Qu'ils aillent amicalement tous se faire foutre.

Voilà pourquoi j'étais allée chercher Zack au garage, qui lui avait aussi une rupture sur le dos et qui je pensais ne serait absolument pas contre un peu d'amusement. Mais je crois qu'il ne serait pas monté si je lui avais dit où allait.

Luxure, plaisir facile, personne ne feignait d'ignorer ce qu'il se passait ici, mais cela ne semblait déranger personne. Pas que j'aimais ces lieux, mais disons qu'il donnait l'occasion de se lâcher et de retrouver une nature plus animal sans passer par l'étape "Morsure de loup-garou". Le tabac, la sueur, le parfum bon marché, l'alcool, tous les odeurs se mélangeaient, se côtoyaient, se domptaient aux rythmes du mouvement des hanches des danseuses presque entièrement dénudées. Les hommes s'enivraient, les femmes en profitaient et la chaleur était presque étouffante.

Ce fut qu'on trouva quand on poussa la porte du Temple de l'Orgie. Vêtue d'une jupe et d'un débardeur, j'étais presque déjà en nage. J'attachais mes cheveux et lançais à regard à Zack. Le musique couvrait les voix des gens s'amusaient à hurler alors que personne les entendait. Je fis un signe à Zack pour capter son attention. J'espérais qu'il comprenait le message et qu'il allait utiliser ces super pouvoirs de petit démon pour m'entendre.

"Ici Houston à Cambridge, vous me recevez ? Tu veux une bière ou un whisky ? C'est ma tournée !"

Je pointais du doigt le bar pour l'aider à comprendre au cas où.


Spoiler:
 
©Setsu Nekos

____________________________________



۩۞۩


Mon monde est fait de silence. Alors fermez-la et écoutez. Écoutez comme la folie se repend dans cette ville...
Thank Aya ♥️


Dernière édition par Thirteen Echo Lewis le Mar 25 Aoû - 9:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Zack Johnson

❙ r a c e : Humain...normalement.
MessageSujet: Re: Very Bad Trip [PV Zack - Malia]  Lun 24 Aoû - 17:58






Very Bad Trip


♫ But I know a place where there's always a show
The dollar decides how far you can go ♫

Pour Zack, le plus dur dans la rupture, ce n’était pas l’absence de l’autre. C’était le fait que tout le monde se sente obligé de lui demander comment il allait ou comment il vivait l’absence de Céleste. Et quand il répondait qu’il allait bien, tout ce qu’on trouvait à lui répondre était une connerie du genre « C’est normal, tu ne réalises pas, ça viendra ».
Mais non, bordel. Il était sérieux. En vérité, il s’en foutait que ce soit terminé entre Céleste et lui. Il n’était pas heureux, il n’était pas en colère, juste… indifférent. Et l’indifférence, c’était bien ce qui rythmait sa vie à présent. Il se fichait de tout ce qu’il se passait autour de lui.
Sa rupture avec Céleste, les clients du garage et autres trucs. Ce n’était pour lui que des détails.

Quand Echo était venue le chercher pour le trainer quelque part, Zack avait d’abord cru que c’était une tentative pour le forcer à parler de ce qu’il ressentait. Parce qu’ils s’étaient tous succédés depuis le départ de Céleste. A commencer pour son frère ainé qui s’inquiétait beaucoup trop pour lui en ce moment. A un tel point que ça en devenait agaçant. La seule personne qui ne le bassinait pas à longueur de temps sur ses sentiments et sur sa conduite était Sandy, qui en plus d’avoir d’autres chats à fouetter, se contentait d’agir avec lui comme si rien ne s’était passé. Et dans cette mer de compassion qui lui filait la gerbe en permanence, Sandy était comme sa bouée de sauvetage.  Parce qu’avec elle, il n’avait pas besoin de faire bonne figure et de sourire continuellement.

Alors forcément, quand Echo s’était pointée, Zack s’était montré méfiant. Puis il lui avait suffi de lire dans ses pensées pour voir ce qu’elle avait en tête et ce qu’il y avait trouvé lui avait plu. Une soirée, entre amis. Pour s’amuser. Pas d’exposé de trois heures sur les sentiments de chacun, pas de discours moralisateurs. Juste du divertissement. Et Zack, bien entendu, avait accepté.

A une autre époque, dans une autre vie, Zack n’aurait mis les pieds dans cet endroit pour rien au monde. Mais ces temps étaient révolus. La proximité des autres, qui autrefois l’aurait probablement poussé vers la sortie ne le dérangeait pas. Cette musique forte lui semblait agréable à l’oreille. Il la percevait malgré le brouhaha des pensées égarées des autres. Il entendait chacune d’elles, comme s’il se trouvait précisément dans l’esprit de chaque personne présente dans cette pièce. Mais les pensées d’une seule personne importaient, puisque c’était leur moyen de communication. Alors il fit le tri et isola les pensées d’Echo sur ce qu’il avait rebaptisée la « fréquence spéciale ».  Echo n’avait ainsi pas besoin d’ouvrir la bouche et Zack non plus, puisque depuis quelque temps, il était capable de parler aux autres par la voie télépathique et sans avoir besoin que l’interlocuteur soit prédisposé à ça. C’était assez pratique pour imposer une idée en se servant du contrôle empathique. Ainsi, il pouvait obtenir le résultat qu’il voulait de la personne qu’il souhaitait. Et si l’ancien Zack ne se serait jamais permis de le faire, celui qui accompagnait Echo dans cette boite ne se gênait pas le moins du monde pour s’en servir.

*Commençons doucement ? Va pour la bière. Je paye la prochaine tournée.*

Et il gratifia Echo d’un clin d’œil tout en cherchant un endroit où ils pourraient se poser sans se faire marcher dessus. Il avisa le comptoir, où une danseuse montrait sa souplesse face à des spectateurs qui n’attendaient que de la voir retirer le peu de vêtement qui lui restait sur le corps.

*Suis-moi, j’ai trouvé un endroit où s’asseoir.*

Il ouvrit la marche, se frayant un passage pour parvenir jusqu’à deux types qui étaient accoudés. Ils se tournèrent vers Zack avec un œil méfiant. Ce dernier se contenta de leur sourire. Deux secondes plus tard, il avait envahi leur tête. Avec le contrôle empathique, il parvint à leur distiller un peu de générosité.
Soyez sympa, laissez-nous vos places.
Sans dire un mot, les deux types se levèrent en prenant leur verre. L’un d’eux alla même jusqu’à tirer le tabouret pour que Echo s’installe confortablement. Ils s’écartèrent pour laisser passer Zack qui ne put se retenir de sourire davantage alors qu’il prenait place à côté d’elle.
Merci les gars, vous pouvez dégager maintenant.
Il les libéra sans leur accorder le moindre regard. Derrière lui, les deux types se regardèrent, l’air tout simplement perdus. Ils se demandaient probablement pourquoi ils s’étaient levés et avaient céder leur place à Zack et Echo. Mais ils ne cherchèrent pas à les récupérer et s’éloignèrent sans poser de problèmes.  



____________________________________




I cannot stop this sickness taking over. It takes control and drags me into nowhere. I need you help.
I can't fight this forever.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Malia Spencer

❙ r a c e : Sorcière cherokee.
MessageSujet: Re: Very Bad Trip [PV Zack - Malia]  Mar 25 Aoû - 0:07

Very Bad Trip

ft. Zack, Echo & Malia


« The road brings us so far. »
J'avais passé toute la journée sur les routes. Heureusement, j'étais habituée, car dans ces deux dernières années, je n'avais été qu'une nomade qui changeait sans cesse de lieu d'habitation, sautant du Nebraska à l'Oklahoma, des épaisses forêts montagnardes aux campagnes western. Les autoroutes ne me faisaient pas peur, tout comme les longues heures sans répit de conduite. Mon corps avait fini par s'y faire ; quand je sortais d'une voiture, cette immense fatigue que les gens ressentent après un long voyage, n'existait plus. Cependant, je n'en fus que soulagée lorsque je vis enfin quelques lumières apparaîtrent au bout de la route, tel des fars qui vous guident. Je poussai un long soupir, ralentit la cadence du moteur et arrivai devant ce qu'on aurait pu appeler un "bar". Bon en fait je crois plutôt qu'il s'agissait d'un bar de strip-teaseuse. C'était clair... De toute manière, je me foutais d'un peu où j'allais. L'important, c'était se dégourdir les jambes et profiter du moment avant que tout s'en aille en sifflant, et que tous les problèmes reviennent trop vite. J'avais dit que j'étais une habituée des routes ? C'est vrai, mais après, je préfère sortir et faire partir toute cette tension. Et avec un peu de chance, je pourrais demander la direction du centre-ville, où mon nouveau "chez-moi" m'attendait. S'il y en avait bien un... c'était tellement petit que je n'aurais pas douté que le centre-ville soit en fait deux ou trois boutiques installées les unes à côté des autres.

J'ignorai l'insigne qui clignotait avec ses pauvres lumières néons. Il semblait y avoir de la vie, là-dedans, car je voyais des rais de lumières émaner des portes. Je finis par me garer au hasard derrière une autre voiture, cette dernière en piteuse état. Les gens dépensent toujours sur l'alcool ou dans d'autres secteurs, mais la voiture n'en faisait pas partie. Bon, il fallait dire que je prenais un soin malade de ma voiture et que j'avais tendance à regarder les autres automobiles de haut, surtout quand on a une Aston Martin à presque 100000 dollars, mais tout de même... Je finis par regarder mon reflet dans le rétroviseur, m'assurant que j'étais présentable et tout à fait convenable. Bon peu importe, je ne suis pas là pour me faire reconnaître. Du moins c'est la mentalité de béton que je me suis permise en sortant du véhicule, claquant net de la portière et me dirigeant vers l'établissement. J'entendis deux mecs, côte à côte, siffler, mais je ne savais pas si c'était pour la voiture ou moi. Peut-être un peu des deux. Je les ignorai, poussant les portes de l'établissement... et toutes mes autres pensées s'égarèrent aussitôt, en même temps que mes yeux s'agrandissaient.

Hé bien, si on pouvait affirmer quelque chose, c'est que c'était la fête par ici. Chaque centimètre était couvert par un corps. Bref, l'air en était viscié. Ce qui me frappa le plus, c'est la musique. J'ai toujours été une adoratrice de la musique. Là où il y a de la musique, on peut me trouver. Un sourire finit par se dessiner sur mes lèvres, tandis que j'avançai, incertaine, parmi ces gens. Bon sang, la place était vraiment pleine, aucune place où s'asseoir et ne pas se faire regarder de la tête aux pieds ! Ah, heureusement, c'est comme si mes souhaits avait atteint une personne, sur le bord d'une place avec une danseuse presque nue. Bon, c'était pas génial, j'aimais pas regarder les filles faire des trucs pareils, mais c'était mieux que rien. Je faillis courir jusqu'à la place, puis, me laissai tomber sur le tabouret avant qu'une autre personne s'en empare. Ah ah. J'étais plus vite.

Je jetai un coup d'oeil à mes voisins. Ils ne m'avaient visiblement pas vu arrivé. Ces deux-là étaient occupés à mater la danseuse. Même la fille, une grande rousse qui semblait être de pair avec l'autre type aux cheveux noirs. Ce petit tableau faillit me faire pouffer. Mon sourire ne fit que s'élargir. "Eh bien, c'est l'alcool qui vous fait cet effet-là où vous êtes toujours obnubilés par ce genre de meufs ?" Je jetai un coup d'œil à la femme en question.  "- Pas mal, mais il manque un peu de grâce. Et de vêtements. À coup sûr." J'espérais qu'ils ou du moins que la fille m'ait entendu par-dessus ce boucan. Ce n'était pas calme, mais tant pis. Je n'avais pas envie de me re-foutre dans ma voiture. C'était mieux que rien. Et ces gens me paraissaient sympathiques. Ouais, sincèrement. Si sympathique voulait dire carrément bizarre. Parce que j'avais un drôle de pressentiment envers ces deux-là, enfin surtout après le gars...

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Thirteen Echo Lewis

❙ r a c e : Humaine
MessageSujet: Re: Very Bad Trip [PV Zack - Malia]  Mar 25 Aoû - 9:11






₪۩۞۩Zack-Malia-Thirteen₪۩۞۩₪

Very Bad Trip

"Tell'em turn it up till they can't no more
Lets get this thing shakin like a disco ball
This is your last warning, a courtesy call"



"Commençons doucement ? Va pour la bière. Je paye la prochaine tournée. Suis-moi, j’ai trouvé un endroit où s’asseoir."

J'eus un sourire, excitée. J'agrippais son tee-shirt pour ne pas le perdre dans la foule et esquivais quelques gestes déplacés de certains. Zack s'arrêta derrière deux hommes qui se levèrent instantanément pour nous laisser la place. Le plus baraquée me tira le tabouret avec un sourire poli. Je n'étais pas dupe, c'était Zack qui avait fait un de ses petits tours démoniaques et je devais dire que c'était amusant de voir toutes les possibilités que ça offrait. J'espérais juste qu'il n'était pas tenté de l'utiliser sur moi et à vrai dire, je pense que je ne serais même pas capable de le savoir donc je m'en foutais un peu. Je n'allais pas passer mon temps à le craindre, trop chiant.

Les places étaient juste en dessous d'une danseuse peu habillée qui devait sûrement plaire aux yeux de pas mal d'hommes. Bien qu'aimant les hommes, cela ne me dérangeait pas d'observer la décadence humaine dans toute sa splendeur. Ce genre de filles ne volait pas haut dans mon estime, bien que je ne me sentais pas mieux placée qu'elles pour juger. Après tout, j'avais bien été l'esclave de ma famille pendant plus d'une dizaine d'année.

Je fis signe près du bar pour deux bières et le barman s'approcha un peu plus tard pour nous les poser. Je pris ma chope et la levais en direction de Zack.

"Trinquons à toutes les emmerdes qu'on va oublier ce soir !"

Je finis par boire une longue gorgée. L'alcool était chaud, mauvais et la mousse un peu trop présente, mais ça faisait du bien de sentir le goût dans sa gorge. La musique était entraînante et bourdonnait à mes oreilles avec force et je balançais frénétiquement la tête en me disant que ça faisait longtemps que je n'étais pas sortie. Voir un peu trop, mais il fallait aussi le bon coéquipier pour ça et je me dis que Zack allait devenir un habitué s'il continuait de me fréquenter. Bien que je n'avais rien contre une soirée pizza de temps à autre, mais s'éclater était aussi vital quand la pression était trop forte.

Je levais les yeux vers la danseuse qui venait d'effectuer un mouvement complexe des hanches et je restais un instant admirative devant cette danse exotique. Bien que je trouvais que c'était juste secouer de la graisse pour secouer de la graisse, je m'amusais tellement que je sortis cinq dollar et les glissais entre les seins de la danseuse avant de me tourner vers Zack. J'eus le droit à quelques sifflements de la part d'hommes un peu alcoolisés et au rire de la danseuse ainsi que son sourire que je lui rendis.

"J'ai des billes aussi, si ça te tente..."

Je disais ça pour m'amuser bien que j'étais sérieuse. Alors que j'attendais la réponse, je sentis soudainement une présence à côté de moi. En tournant la tête, je constatais effectivement la présence d'une belle jeune fille qui n'était pas là tout à l'heure. Je n'y faisais déjà plus attention quand elle m'interpella.

- Eh bien, c'est l'alcool qui vous fait cet effet-là où vous êtes toujours obnubilés par ce genre de meufs ? Pas mal, mais il manque un peu de grâce. Et de vêtements. À coup sûr.

Ah cocotte, ce n'était pas avec moi que tu allais converser. Mais elle m'amusait déjà, cette nouvelle voisine. Je lui offris un immense sourire et tapotais les lèvres en signifiant que je ne dirais rien avant d'appeler Zack à la rescousse en lui tapotant le bras.

"Cow-boy, deuxième belle rousse à neuf-heures. Tentative de prise de contact du sujet, je lui paye une bière pour la peine !"

Au moins, les choses étaient claires et je sentis que cette soirée était prometteuse. Ou en tout cas, j'allais m'arranger pour la rendre inoubliable.

Sauf si on consommait autre chose qui pourrait nous faire oublier...

©Setsu Nekos

____________________________________



۩۞۩


Mon monde est fait de silence. Alors fermez-la et écoutez. Écoutez comme la folie se repend dans cette ville...
Thank Aya ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Zack Johnson

❙ r a c e : Humain...normalement.
MessageSujet: Re: Very Bad Trip [PV Zack - Malia]  Sam 29 Aoû - 16:26






Very Bad Trip


♫ But I know a place where there's always a show
The dollar decides how far you can go ♫

Trinquant avec Echo, il hocha la tête avec un demi-sourire.  Ce soir, ils laissaient tout ça derrière eux. Ils allaient s’amuser, picoler et draguer des inconnus, peu importe dans quel ordre. Et ce n’était pas Echo qui le gratifierait de remarques sous-entendues s’il prenait le verre de trop.
Il eut cependant une légère grimace. Le verre de trop peut-être, mais ce ne serait pas de la bière. Il la reposa à côté et lançant un regard à Echo, il vit qu’elle était absorbée par les mouvements de la danseuse devant eux. Il se joignit à elle, bien qu’hermétique.

Zack essaya de se remémorer la dernière fois qu’il avait mis les pieds dans une boite de ce genre. Une surprise de son frère pour fêter son diplôme. Zack ne conservait aucun souvenir de cette soirée. Et Alex non plus. La gueule de bois du lendemain avait été magnifique. En fait, si, il y avait bien un souvenir de la soirée : le numéro d’une fille dont il ne se rappelait ni le nom ni le visage. Et qu’il avait oublié jusqu’à maintenant.

Il se promit de sortir plus souvent hors de sa zone de confort. Parce Joey’s, c’était bien sympa, mais en ce moment, s’il y pointait le bout de son nez, ses amis allaient venir lui sortir des grands discours sur le bienfait d’exprimer ce qu’il ressentait. Ce dont il n’avait pas envie à l’heure actuelle.

Echo s’agita un instant, attirant l’attention de Zack. Lorsqu’elle mit un billet entre les seins de la serveuse, il ne put retenir un sourire en secouant la tête. C’était tellement… Echo. Elle lui proposa de faire de même à l’instant où il s’apprêtait à sortit ses propres billets pour faire de même. Après tout, qui viendrait lui reprocher de s’amuser ? Personne.

*Nan, attends, laisse-moi trouver les miens.*

Pendant qu’il cherchait dans les poches de sa veste, il pensa à la tête que son frère ferait en le voyant faire. Raison de plus pour se prêter au jeu. L’ancien Zack n’avait pas d’humour. Le nouveau en avait. Et ce fut à ce moment-là, alors qu’il avait presque mis la main sur ce qu’il cherchait qu’Echo attira nouveau son attention. Il redressa la tête avant de la regarder.

Ah.
Merde.
Il allait devoir se montrer sociable et poli.

Il avisa la nouvelle venue. Et comme Echo n’allait pas parler, qui allait devoir s’y coller ? Un instant, il hésita. L’ignorer, l’envoyer promener en lui disant qu’ils n’avaient pas une tête à s’appeler SOS Amitié et que si elle voulait parler, elle pouvait toujours se diriger vers le type derrière elle ? Les deux solutions étaient tentantes. Mais Echo semblait plutôt enjouée quant à elle. Il céda.

*Bien reçu, Calamity Jane, une bière. Mais si elle m’emmerde, je lui ferais savoir.*

Avec Echo, Zack voulait bien se montrer aimable, courtois et tout ce qui faisait qu’avant, on venait lui parler. En revanche, il ne fallait pas s’attendre à ce qu’il laisse les autres leur tenir la jambe. Il était prêt à faire un effort juste pour Echo, même s’il voulait juste qu’on lui foute la paix pour la soirée.

Bon. Quand faut y aller, faut y aller.
Il adressa un sourire à la nouvelle voisine. Est-ce que c’était à lui de commencer la conversation ? Il n’avait même pas entendu ce qu’elle avait dit à Echo, avec toute cette musique.
Bordel, ça commence bien...


____________________________________




I cannot stop this sickness taking over. It takes control and drags me into nowhere. I need you help.
I can't fight this forever.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Malia Spencer

❙ r a c e : Sorcière cherokee.
MessageSujet: Re: Very Bad Trip [PV Zack - Malia]  Dim 30 Aoû - 16:38

Very Bad Trip

ft. Zack, Echo & Malia


« The road brings us so far. »
Eh bien, la demoiselle s'était décidé à me remarquer, et maintenant, elle communiquait l'info de ma présence à son cher copain. Juste à voir comment leurs yeux se croisèrent, je sus qu'il y avait une conversation entre eux qui ne pouvait pas être entendu des oreilles ordinaires. Je m'y connaissais assez en paranormal pour savoir que des dons comme la télépathie pouvait facilement exister. Cela ne m'aurait donc pas étonné de savoir que ces deux-là communiquaient par la pensée. Quant à savoir pourquoi, je l'ignorais et cela ne m'intéressais pas vraiment. Oui, il y a des moments où je décroche totalement de la vie réelle, et alors, impossible de reconnaître la Malia dont on a l'habitude. Bon, de toute façon, ces inconnus ne m'avaient jamais connu en dehors d'ici, alors ils ne pourront pas me critiquer. Je n'en avais nullement besoin, et je pense que ceux-là n'en avait aucune envie. Comme tout le monde ici. La plupart était là pour s'amuser. Pas pour penser à la vie ordinaire. Lorsque l'homme me remarqua et me regarda, je fus frappée par ses yeux bleus. Pas mal, pensai-je, amusée. Je lui pardonnais déjà son moment d'évasion. Cependant, il semblait réticent à engager conversation. Peut-être était-ce le genre de type à toujours rechercher l'avis de sa copine afin d'avoir plus d'assurance. Ou alors c'était un sacré antisocial. Ou tout simplement il ne m'avait pas entendue à cause de tout ce bruit. J'optai pour le premier et le deuxième énoncé. Alors je me concentrai et fis appel rapidement aux esprits pour qu'ils clarifient la communication entre nous. J'espérais que maintenant, ils allaient m'entendre et que la musique nous semble moins puissante aux oreilles. Ah, que c'était pratique, des fois, des dons de sorcière, pour les simples petites occasions de tous les jours comme celle-ci...

Et, en effet, quand je parlai, tout me sembla moins amplifié. Merci, ancêtres. "Au fait, pas besoin de ta copine pour la correspondance. Je suis capable de m'adresser aux mecs toute seule. J'ai quand même vingt-et-un ans." S'ils ne connaissaient ni le sarcasme, ni le sens de l'humour, eh bien tant pis. Tant pis, parce que je n'avais pas que ça à me soucier. "Roh, ne faites pas comme si j'avais brisé ce moment. Vous avez de la chance, d'habitude je suis toujours... rabat-joie. Ou presque. Mais cette fois-ci, je viens de passer presque douze heures en voiture. Alors je crois que j'ai plutôt besoin de m'amuser avec des gens que je ne connais pas - et que je ne connaîtrais jamais probablement - et de me foutre de la merde qui m'attend à l'extérieur." Je leur jetai un regard en coin avant de faire le tour de l'endroit de l'œil. "Et je crois qu'on demande tous ça." Voilà, ça c'était bien commencé ! Maintenant que c'était clair, qu'ils n'avaient pas à briser mon moment de fun, on pouvait commencer l'étape de la "sympathisation". Ou de la folie. J'opterais plus pour cette dernière option. Parce que je n'en avais rien à foutre qu'ils m'aiment ou pas. Tout comme c'était l'avis de pas mal tout le monde présent ici. L'important, c'était se relâcher, en fin de compte. Alors un sourire taquin se dessina sur mes lèvres, et je les observai avec un semblant d'air malicieux. "Ah mais non, j'suis sympa vous savez, pas besoin de s'inquiéter."

La jeune femme ne parlait toujours pas. Peut-être était-elle du genre introvertie. Ou alors tout simplement elle avait un problème avec les gens. Non, parce qu'elle s'était montré plutôt gentille avec moi à date. Alors je me devais de faire de même. Bon c'était pas compliqué, puisque je connaissais ce genre d'ambiance. À mes dix-huit ans, mon père m'avait emmené dans un bar semblable. Les danseuses en moins. Mais elles étaient vite remplacées par des filles à moitié saoul qui se frottait aux types. Je rigolai mentalement en repensant à cette époque. C'était la belle vie, même si dans ce temps, j'avais été très mécontente de la fête de mon dix-huitième anniversaire, qui s'était avéré être la folie. Maintenant, les occasions pareilles me manquaient. La vie était devenue trop compliquée. Bon aller, on est ici pour se décontracter, cela ne nous empêche pas de nous amuser. Mes mains se déposèrent sur le bout du comptoir, et je me mis à pianoter avec mes doigts sous le rythme de la chanson. Ça donnait quasiment envie de danser. Mais mes nouveaux compagnons ne semblaient pas trop enthousiasmes à cette idée. Alors je me tournai vers le barman. "Heeeppp. Un verre de whisky, s'te plaît !" lançai-je avec mon accent typiquement campagnard exagéré jusqu'à devenir country. Ce qui fit rigoler les autres mecs assemblés là. Je fis un clin d'oeil aux deux autres. "Pas besoin d'offrir. Je suis parfaitement en moyen. Par contre, si vous souhaitez vous saouler la gueule, pas de soucis, faites appel à moi. J'offre sans limite." Voilà, c'est ça, s'amuser. "Ah par contre, moi, je refuse d'avoir la gueule de bois. C'est affreux et ça me donne mauvaise mine. Sauf avec le whisky. Parce que je suis une cow-girl, et que le whisky, c'est différent."


code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Thirteen Echo Lewis

❙ r a c e : Humaine
MessageSujet: Re: Very Bad Trip [PV Zack - Malia]  Sam 5 Sep - 19:15






₪۩۞۩Zack-Malia-Thirteen₪۩۞۩₪

Very Bad Trip

"Oh, your body I'm craving
Oh, come on, come on, baby
Make it alright"



Une chose était sûre, c'était qu'elle parlait. Beaucoup.

Voir même un peu trop. Je n'ai rien contre les gens qui font la causette car ils faisaient souvent la conversation pour deux, mais c'était agaçant à partir du moment où ça posait des questions. La femme aux cheveux roux (pas aussi roux que les miens, mais ils se défendaient) continua son exposé durant une minute puis attira mon attention quand elle parlait d'une tournée offerte. Finalement, ça pouvait être sympa. Mais je ne voulais pas imposer à Zack la présence de quelqu'un d'autre. Même si les soirées étaient généralement faites pour ça, mon compagnon pouvait très bien vouloir rester dans notre petite bulle silencieuse.

A vrai dire, je ne voulais pas mettre mon petit démon dans une situation inconvenable. Bien que je ne sois qu'une misérable humaine dans cet univers sans pitié, j'avais grandi parmi des loups et je savais reconnaître quelque chose qui déconnait sévère dans cette pseudo-normalité. Et le fait que la musique se mettait à baisser à mes oreilles et que la voix de la presque-rouquine se portait mieux à mes oreilles, signifiaient clairement que la femme n'était pas vraiment normale. Une banalité dans cette ville. J'aurais pu me retrouver à côté d'une vampire végétarien que ça ne m'aurait pas plus préoccupé que ça.

Ce qui me dérangeait le plus était plutôt la tranquillité de mon compagnon. Pour mieux y réfléchir, je tapais deux fois sur le bar et levais deux doigts pour faire signe au barman de servir le whisky. Les verres filaires sur le bois et je réceptionnais le mien avant de poser l'autre devant Zack. Je me tournais discrètement vers lui.

"Boy, notre compagne de bar n'est peut-être pas génétiquement totalement humaine. On peut mettre les voiles si ça ne va pas. "

Alors que j'attendais la réponse de mon compagnon, on me bouscula dans le dos, renversant mon whisky. Le liquide coula le long du bar et tomba sur ma voisine ainsi que sur ma jambe. L'homme qui m'avait cogné posa une main sur mon épaule et tenta d'atteindre ma cuisse avec un vieux mouchard pour tamponner. Je me dégageais vivement en me laissant tomber du côté de Zack tout en jetant un regard noir au type qui me souriait un peu louche.

Je collais mon épaule contre Zack et croisais les bras sur ma poitrine. Le type se tourna vers la presque-rouquine et cria quelque chose que je n'entendis pas, mais je sentis qu'il allait vite être agaçant. Je saisis le reste de bière de ma congénère et le versais sur sa tête en lui faisant signe de détaller.

Mais bon, cela n'eut pas l'effet escompté, car celui-ci semblait plus énervé qu'autre chose. J'aurais au moins essayé un truc. Le type qui empestait l'alcool s'approcha de moi en levant sa grosse patte velue. Je l'esquivais facilement et secouais la tête au rythme de la musique. C'était vachement divertissant tout ça, mais je n'avais pas envie de me battre.

"Tu peux me donner la probabilité que je réussisse à l'assommer avec une seule bonne droite ?"

Je disais sur le ton de la rigolade, mais j'avais envie qu'il se barre rapidement et me laisse tranquille mon ami et ma connaissance. Et peut-être qu'il me rembourse mon whisky et la bière. Peut-être.

Exigeante ? A peine.

Un autre type se pointa soudainement et saisit le bras de Monsieur Gros Lourd Bourré. Il lui murmura quelque chose et se tourna vers nous. Le deuxième mec aurait pu être mignon s'il souriait au lieu de tirer une tronche de vingt mètres de long. Monsieur Gros Lourd Bourré cria quelque chose à son compagnon et celui-ci s'approcha rapidement de moi. Cette fois-ci, il me saisit bel et bien le poignet et se pencha vers moi, son haleine empestait l'alcool se faufilait sur ma peau.

-C'est pas cool ce que t'as fait, poupée. Mais pour te faire pardonner, on pourrait monter dans une des chambres, toi, ta copine et mes deux autres amis...

Pour toute réponse, je lui crachais à la figure. Il resserra sa prise sur mon poignet.

"Bravo Thirteen. Tu voulais du divertissement, tu vas être servie !"


©Setsu Nekos

____________________________________



۩۞۩


Mon monde est fait de silence. Alors fermez-la et écoutez. Écoutez comme la folie se repend dans cette ville...
Thank Aya ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Zack Johnson

❙ r a c e : Humain...normalement.
MessageSujet: Re: Very Bad Trip [PV Zack - Malia]  Sam 5 Sep - 23:06






Very Bad Trip


♫ But I know a place where there's always a show
The dollar decides how far you can go ♫

Okay, elle m’emmerde.

Un véritable moulin à parole. Comment arrivait-elle à respirer entre chacune de ses phrases ? Zack tenta de suivre le fil de ce qu’elle disait, mais avec la musique, c’était peine perdu. Il se contenta d’hocher la tête avec des sourires. Mais bordel ! Pourquoi ce soir ?
Puis là, il en avait déjà marre.
Il s’apprêtait à ouvrir la bouche pour lui demander jusqu’à quand elle allait blablater quand Echo attira son attention sur le fait qu’elle n’était pas totalement humaine.
Pour parler autant, déjà, oui, c’était sûr qu’elle n’était pas humaine. Il ne se souvenait pas avoir déjà croisé de plus bavard.
Mais Echo avait raison. Il valait mieux rester prudent tant qu’ils ne savaient pas à quoi ils avaient affaire. Elle n’avait pas l’air bien dangereuse comme ça, mais Zack avait appris à se méfier de tout et de tout le monde ici, jusqu’à preuve qu’il avait tort.
Et avant qu’il puisse répondre, les choses s’enchainèrent rapidement. Echo se retrouva contre lui, à éviter un mec bourré. Zack observa le type avec un air surpris. Quand sa rouquine de copilote versa le contenu du verre de Malia sur la tête de  l’emmerdeur de service, il éclata de rire.

Pas longtemps car l’autre commençait déjà à s’énerver. Et à énerver Zack par la même occasion. Décidément, le monde entier avait envie de l’agacer ce soir. Et lorsqu’il tenta d’atteindre Echo, Zack sentit son sang ne faire qu’un tour. A la phrase de son amie, il répondit :

Sans le moindre problème.

Il détestait ce genre de type. Mais réellement. Il se plaça stratégiquement de façon à s’interposer entre Crétin Premier et Echo s’il retentait quoi que ce soit. Echo avait l’air de gérer les choses mais il préférait ne pas prendre de risque.
Quand ils revinrent à la charge, parce qu’ils étaient deux – les abrutis, ça se déplace toujours en troupeau – ce fut pour lancer à Echo une remarque pleine de galanterie et d’élégance.
Okay, Echo allait avoir besoin d’aide.

Pendant que Crétin Deuxième était en train de tenir Echo, Zack se concentra pour atteindre le petit pois qui lui faisait office de cerveau. Et comme il l’avait fait avec les deux autres hommes plus tôt, il imposa l’idée et la combina à l’émotion.

Lâche-la tout de suite.

Comme par magie, Crétin Deuxième lâcha le bras d’Echo. Zack se mit entre les deux et repoussa cet imbécile un plus violemment qu’il ne l’aurait voulu. Il veilla bien à ce que son amie soit derrière lui, au cas où l’autre en face revenait à la charge.

- On ne t’a jamais dit de bien te tenir en présence des filles  ? Toi et ton pote, barrez-vous.

Il reçut un rire en guise de réponse.

- Ah ouais ? Et qui va m’obliger ? Toi ?
- Tu serais surpris
répondit Zack avec un sourire qui n’avait rien à voir avec ceux qu’il faisait habituellement.
- Allez, laisse-nous juste nous amuser avec tes deux copines, là. On te les rendra en état, tu verras.

Zack se tourna vers Echo puis vers Malia, sourit davantage et revint à l’autre imbécile en face. Quel culot, vraiment.

- Hum…Nan. J’aime pas ta gueule, ni celle de ton pote.

Et à peine une demi-seconde plus tard, il l’allongea avec une droite bien placée.  Les autres s’écartèrent pour ne pas être un dommage collatéral si une bagarre éclatait. Zack secoua doucement la main. C’était qu’il avait la tête dure, ce con. Il ne le quitta pas des yeux, ce qui lui permit d’esquiver le coup que tenta de lui porta Crétin Premier.
Zack poussa Echo sur le côté pendant qu’il reculait vers le comptoir. Il se baissa à temps pour éviter un autre coup et avec un mouvement rapide sur le côté, se retrouva derrière l’adversaire qu’il projeta sans délicatesse contre le meuble. Sans lui laisser de temps de se remettre, il lui saisit la nuque et lui éclata le nez sur la surface lisse du comptoir avant de le lâcher. Il le regarda s’écraser lourdement à ses pieds avec un air ennuyé. Il avait peut-être entendu un craquement ou deux. C’était possible. Pour ce que ça lui foutait. Il s’adossa au comptoir, les bras croisés et parla assez fort pour les deux l’entendent.

- Je ne le répèterais pas. Barrez-vous tant qu’il vous reste des genoux en état.

Il aurait pu s’en occuper s’en avoir à recourir à la violence, mais il y avait trop de témoin ici. Tant qu'il ne savait pas ce qu'était Malia, il préférait éviter d'avoir recours à ses facultés démoniaques plus que nécessaire. Et puis, c’était moins drôle. Il lança un regard interrogateur à Echo.

Ça va ? Tu veux que je leur laisse trente secondes d’avance avant de leur péter les rotules ?

Puis il chercha Malia du regard, pour voir si elle allait bien, elle aussi. Elle était peut-être bavarde mais ce n’était pas une raison pour la laisser dans son coin. Surtout avec des imbéciles comme ceux qui étaient en train de se relever, l’un tenant son nez ensanglanté, l’autre, sa mâchoire. Les regards qu’ils lui jetaient n’auguraient rien de bon, mais Zack était prêt à les recevoir s’ils revenaient à la charge.



____________________________________




I cannot stop this sickness taking over. It takes control and drags me into nowhere. I need you help.
I can't fight this forever.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Malia Spencer

❙ r a c e : Sorcière cherokee.
MessageSujet: Re: Very Bad Trip [PV Zack - Malia]  Dim 6 Sep - 17:45

Very Bad Trip

ft. Zack, Echo & Malia


« The road brings us so far. »
JBordel, c'est quoi cette folie ? Tout s'envenima tellement rapidement que je n'eus pas le temps de réagir. Je fus secouée par-ci, envoyée par-là, et avant même que je comprenne ce qui se passe, une bagarre s'était déclarée.  Je m'éloignai de quelques pas devant la menace. Je n'avais pas vu combien ils étaient, mais apparemment c'était qu'une bande d'abrutis finis qui avaient des envies suicidaires. J'en avais vu bien pire dans ma vie, si bien que je levai les yeux, exaspérée. C'était pas trop demandé, un petit instant tranquille, sans que des idiots finis viennent nous embêter ? Bon sang cette ville n'était pas ma veine déjà en partant, ça commençait bien. Je m'approchai de la grande rouquine, elle aussi sous le choc, et jetai un regard vers l'autre mec, celui avait qui j'avais tant bien que mal tenté de lancer la conversation. Il se tenait là, bras croisé, profanant des menaces aux types. Mec, c'est pas comme ça que tu vas les faire s'en aller. T'as beau être pro en karaté, faut leur faire réellement peur. La voix de ma mère me parvint, mais je l'ignorai. Ces inconnus me tapait trop sur les nerfs, et j'allais faire une connerie, visiblement.

Bon, c'était déjà bien qu'un des deux soit K.O, parce que ça leur donnerais une sacré leçon. Peut-être qu'ils s'en iraient, mais ils semblait plutôt bouche-bée devant ce que mon nouveau camarade venait de faire. Je serrai les poings. Le retournai légèrement. "Bon les mecs, c'est fini la blague, vous dégagez." Ils ne semblaient pas prêt de se faire donner des ordres par une jeune femme, surtout petite et délicate comme j'étais. Et pourtant, j'avais plus d'un tour dans ma poche, malheureusement pour eux. Puisqu'ils semblaient ne pas vouloir bouger, je me concentrai, et aussitôt, j'entendis un petit crac ! avant que l'idiot encore vivant prennent son poignet entre ses mains et pousse un cri. Je savais que c'était risqué de jouer à ce jeu, mais insouciante, je n'avais pas réfléchi à mon action. Et puis ils seraient sûrement incapable de faire le lien. Bein c'est vrai quoi, casser un poignet à distance ça se peut pas, pas sans contact. Quelque chose me disait toutefois que... Ces gens savaient des trucs que moi-même j'ignorais.

Je plissai les yeux. Tant pis. Je veux juste qu'ils s'en aillent. Mais j'aurais cent fois préféré qu'ils restent si lui ne s'était pas pointé le bout du nez. Bon au début je ne l'ai pas remarqué, mais j'ai clairement ressenti une présence derrière moi. Il prit mon poignet dans sa main et le serra tellement fort que je grimaçai. "Mauvaise idée. C'est pourtant toi qui avait l'air très discrète." murmura-t-il à mon oreille avant de s'avancer de quelques pas. Moi, j'étais paralysée. Il s'empara du col du crétin qui s'était effondré sous le coup de Zack et le remonta subitement, tentant de le remettre sur ses pieds. "Franchement, messieurs, vous en parlez, de manières. Maintenant, calmez-vous et laissez-vous tranquille, vous dérangez tout le monde." Il se tourna vers l'autre abruti. "Bon allez emmène-le ailleurs, on a pas envie qu'il salisse la piste de dance." Merde, merde, merde. Je reculai de quelques pas. L'inquiétude se peignit sur mon visage. Non, je n'étais pas inquiète, j'étais terrorisée. Je connaissais celui qui venait d'arriver. Je reconnaissais ses manières, sa façon de parler - tout droit sorti d'un autre siècle - sa façon de se comporter. Et surtout, sa façon d'être. Arrogante, mais calme et... et... imposante, carrément effrayante. Qu'est-ce qu'il foutait là, lui ? Non mais surtout, de quoi s'était-il mêlé ? Jouait-il un jeu en croyant que les deux autres étaient mes amis ?

Ça sent la poisse. Je jetai un regard à Zack et Echo, espérant qu'ils comprennent. Mais bon, je ne pouvais pas les convaincre. Je venais tout juste de les rencontrer, et si je leur disais qu'il s'agissait d'un sorcier maléfique datant d'un siècle ils ne m'aurait pas cru. Pourquoi il fallait que tout dégénère comme ça alors qu'on s'y attend le moins ? En attendant, notre groupe semblait avoir été assez persuasif. L'abruti semblait faire les gros yeux mais ramasser son copain. Bon sang, ce dernier était inerte... Je fis les gros yeux à monsieur les cheveux noirs, les yeux bleus. Je n'osai plus rien dire, je n'osais pas même bouger. La situation était comme un équilibre précaire qui pourrait être briser à tout moment.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Thirteen Echo Lewis

❙ r a c e : Humaine
MessageSujet: Re: Very Bad Trip [PV Zack - Malia]  Ven 11 Sep - 20:29






₪۩۞۩Zack-Malia-Thirteen₪۩۞۩₪

Very Bad Trip

"Oh, your body I'm craving
Oh, come on, come on, baby
Make it alright"



Parfois, une situation était plus compliquée que prévue.

Je n'avais pas peur de grand-chose et j'admirais l'excès de testostérones et voir Zack envoyer valser quelques coups par-ci par-là me rendait toute chose. Ou alors c'était l'alcool et l'ambiance qui me donnait l'impression que tout cela n'était pas réel. J'avais l'impression que tout pouvait arriver mais que cela n'aurait aucune conséquence. Je connaissais ce sentiment de se sentir invincible, intouchable, inatteignable car la jeunesse habitait encore mes traits et que la nuit ne faisait que commencer. Un sentiment dévastateur, incontrôlable, indomptable et dangereux si on ne se donnait pas la peine de frôler terre.

Voilà un de mes plus gros défauts, ma capacité à me lancer à fond dans quelque chose et jusqu'au bout. J'avais envie de faire la fête alors je n'autorisais pas vraiment les fauteurs de trouble de s'inviter dans notre bulle.

"Cow-Boy, range les flingues, on va les laisser courir un peu..."

Je disais ça parce que j'avais envie d'un verre et que j'avais des questions à poser à cette femme. Heureusement que j'avais mon calepin. Mais à vrai dire, je sentais que je n'en aurais pas fini dès que l'autre type se pointa. Quelque chose chez lui m'intrigua, me fit m'arrêter soudainement dans mes envies. Thirteen avait trouver une nouvelle occupation : observer le comportement de la jeune demoiselle.

Ce qui m'interpella le plus, c'était le ton qu'il employait. L'Alpha de chez nous avait ce même ton quand il s'adressait à ses loups ou à moi. Bien que je ne sois qu'une humaine, la seule chose que je sentais qui n'était pas naturel était le ton tellement persuasif de l'homme. Je n'étais pas louve, mais je me sentais louveteau quand la voix implacable raisonnait.

Ce type n'était pas un loup. Non, eux je les reconnaissais à cinq kilomètres. Mais son ton était puissant, comme s'il cachait la menace derrière un sourire que le temps avait forgé pour sembler sincère. Et au vue de l'expression de la Presque Rousse, ce n'était pas un ami non plus. Je serrais les dents une seconde. Je voulais bien deux trois alcooliques notoires pour une bonne bagarre, mais pas d'une type louche aux allures plus qu'anormales. A vrai dire, il aurait presque pu se tatouer "Hello tout le monde, je ne suis pas vraiment un type comme les autres, mais maman a dit que j'étais juste spécial", mais c'était sûrement un peu trop long à écrire sur le front.

"Roméo, tu me couvres ?"

Je sais que je lui en demandais beaucoup et surtout d'assumer un peu mes conneries en général. Parce que c'était lui le mec badass, moi j'étais juste la catastrophe ambulante. C'est lui qui allait payer les pots cassés. J'aurais pu l'attraper par le coude, lui proposer de terminer la soirée ailleurs et laisser cette fille comme ça avec ses problèmes. Mais je savais ce que c'était d'être itinérante. J'avais grandi à Chicago et je me sentais loin de chez moi. Chez moi, où j'avais été torturé pendant trois jours, accessoirement, mais toute enfance n'était pas parfaite.

J'attrapais le bras de la Presque Rousse et la tirais vers moi pour en suite la décaler vers Zack pour me mettre entre elle et l'homme. Je levais les yeux vers lui, lui offris un sourire tranchant et levais la main pour faire "non" d'un mouvement de doigt. Puis je lui fis signe de déguerpir. Même si ce mec était un démon, j'espérais sincèrement qu'il serait assez cool pour comprendre le message et de pas créer d'ennui.

Enfin, sauf si son objectif était bel et bien la fille...



©Setsu Nekos

____________________________________



۩۞۩


Mon monde est fait de silence. Alors fermez-la et écoutez. Écoutez comme la folie se repend dans cette ville...
Thank Aya ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Zack Johnson

❙ r a c e : Humain...normalement.
MessageSujet: Re: Very Bad Trip [PV Zack - Malia]  Dim 13 Sep - 19:14






Very Bad Trip


♫ But I know a place where there's always a show
The dollar decides how far you can go ♫

C’était Malia qui avait fait ça. Briser le poignet de ce type. Zack savait reconnaître quand il la voyait à l’œuvre, à présent. Il avait eu un avant-goût de ce qu’était capable de faire une sorcière, grâce à la descendante des sorcières de Salem qu’était Theresa J. Cimballi. Cela aurait pu être un démon mais il en fréquentait suffisamment, en plus d’avoir des gênes,   pour savoir que Malia n’en était pas démoniaque. Cette magie-là n’était pas sympathique car elle avait pour but de blesser mais cela n’avait rien de noir ou d’infernal.  Et elle n’était pas familière à Zack. Céleste aussi se servait de la magie, mais c’était encore autre chose.
Bordel de m…
Zack perdit sa tranquillité et se raidit en comprenant un peu plus à quel genre de personne il avait affaire.  Son premier réflexe fut de regarder en direction d’Echo.

*Girl. Elle se sert de la magie. Fais attention.*

Oui, la situation prêtait à sourire quand on entendait ça venant de Zack alors que quelques minutes avant, il n’avait pas hésité à recourir à ses propres dons pour que Crétin Numéro 2 lâche Echo et que les deux types d’encore avant leur cède des jolies places au comptoir.
Zack resta en retrait, devant surveiller à la fois Miss Je-Parle-Beaucoup-et-Je-Me-Sers-de-la-Magie-en-Public et les deux abrutis auxquels il venait de donner une bonne correction.  La situation commençait à devenir hors de contrôle. Il n’aimait pas ça, mais il allait devoir songer à un repli stratégique avec Echo avant que ça ne dégénère davantage.
Les choses prirent un nouveau tournant quand un autre fit son apparition, adressant à Malia des mots qu’il n’arrivait pas à entendre. A l’expression de la jeune femme, Zack vit qu’ils se connaissaient. Et qu’ils n’étaient pas amis. Mais alors pas du tout.
Sans compter que l’aura de ce gars venait le percuter en plein fouet. Étouffante, oppressante… Mauvaise. Si Zack n’était pas adossé au comptoir, il se serait reculé devant la puissance que dégageait le nouvel arrivant. Il était en train de dire aux deux autres de s’en aller, affichant cet air qui aurait pu le rendre sympathique s’il n’était pas aussi… Comment dire ?

Tic et Tac partirent, l’un tenant l’autre, non sans adresser à Zack, Malia et Echo un regard mauvais.
Il ne restait plus que Malia et le chevalier servant qui n’avait pas l’air si servant que ça.
Le repli stratégique devenait une option de plus en plus envisageable. Il allait en faire part à sa copilote quand celle-ci le devança.
Roméo, tu me couvres ?
Elle était sérieuse ?
Non mais…
Sérieusement ? Zack s’apprêta à protester.

Latter la gueule de deux types avinés, oui.
Affronter un mec qui avait l’air de tout sauf, humain, non merci. Il y avait des limites, quand même.
Mais encore une fois, Zack n’eut pas le choix car Echo prit les choses en mains. Elle attrapa Miss Je-Parle-Beaucoup-et-Je-Me-Sers-de-la-Magie-en-Public pour la mettre entre lui et elle alors qu’elle se tenait face à l’inconnu. Levant les yeux au ciel, Zack saisit Malia par le bras pour la mettre derrière lui et fit un pas vers Echo pour se placer derrière elle, de façon à pouvoir agir si les intentions du grand ténébreux devant elle étaient mauvaises. Et il n’y avait aucun doute qu’elles l’étaient, vu le regard de Malia.
Pourquoi faisaient-ils ça pour une fille qu’ils venaient tout juste de rencontrer ? C’était ce que l’ancien Zack aurait fait, sans hésiter. Pas celui-ci. Alors pourquoi se sentait-il obligé de rester sur place alors qu’il pourrait très bien s’en aller en forçant Echo à le suivre  et en laissant Malia se débrouiller avec sa vieille connaissance ? Zack l’ignorait. Il y avait deux choses qu’il savait, en revanche. Que ce type n’était pas amical. Et qu’ils allaient encore s’attirer des problèmes en se frottant au mauvais gars.  

Echo fit des signes au grand ténébreux qui étaient parfaitement clairs, mais Zack vint en renfort, au cas où il ne comprenait pas.

- Elle est avec nous, donc je crois qu’il vaudrait mieux… Zack regarda le geste d’Echo avant d’ajouter avec un sourire : Partir.



____________________________________




I cannot stop this sickness taking over. It takes control and drags me into nowhere. I need you help.
I can't fight this forever.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Malia Spencer

❙ r a c e : Sorcière cherokee.
MessageSujet: Re: Very Bad Trip [PV Zack - Malia]  Dim 27 Sep - 16:10

Very Bad Trip

ft. Zack, Echo & Malia


« The road brings us so far. »
La soirée - ou plutôt la nuit - s'annonçait de mieux en mieux. Des interlocuteurs qui n'avaient visiblement aucune envie d'être dérangés, des types qui souhaitaient la bagarre, et maintenant mon ancêtre qui avait assassiné toute ma famille qui venait se pointer le bout du nez, rien que pour arranger les choses. Il aurait pu avoir l'air quasiment sympa comme ça, à éloigner les deux autres hommes, et à stopper le conflit qui dérangeait nos voisins. Mais je le connaissais assez pour savoir qu'il avait une idée en tête. Et ces idées-là n'étaient jamais géniales, et avaient d'horribles conséquences. Je pensai à l'enlèvement de Will pendant quelques secondes. S'il était là, c'est qu'il jouait vraiment à un jeu, et pourtant, il ne semblait pas enclin à vouloir me faire de mal. Pas devant tous ces gens. Si moi j'avais encore de la misère a accepté ma différence, et donc de jouer les filles discrètes, lui n'avait pas ce problème. Mais seulement la vue de sa tronche suffisait pour qu'on le déteste... du moins, à mon avis. Je jetai un coup d'œil en coin à mes nouveaux "partenaires", qui, visiblement, avait compris le message. Ce n'est pas trop tôt. Si vous saviez à quel point c'est un fou furieux, ce type...

Je n'ai pas remarqué que les deux hommes du début s'étaient cassés. Bien évidemment, on ne reste pas là quand on a un sorcier vieux de presque deux siècles devant nous. Ah non, c'est vrai, personne n'est au courant ici... Génial. Mais avant même que je puisse réagir, la jolie demoiselle rousse me positionna entre elle et son partenaire, et celui-ci me rattrapa pour me mettre derrière lui, dans un geste protecteur. J'aurais trouvé ça sympa si j'étais une petite fille terrorisée, qui ne savait aucunement se battre. Et si je n'aurais pas sentis que ce geste était presque fait à contre-cœur, orchestré ou encouragé par la rousse muette. Je commençais à croire qu'elle l'était. Peut-être, en effet, qu'elle l'était. Mais ce n'était pas mon soucis pour l'instant. Pour l'instant, c'était lui, mon soucis. Silas. Silas Sullivan, mon ancêtre, le meurtrier de ma famille, l'esprit le plus maléfique que j'ai rencontré de toute ma vie. Se détourner des esprits ancestraux, juste pour briser le cœur et la famille d'une jeune femme qui ne voulait pas de lui... c'est un psychopathe, et rien d'autre. C'était aussi mon problème. Et le problème des autres. Silas était le problème de tout le monde.

Oh non, vous ne pourrez pas partir si tôt, ai-je pensé en les entendant dire qu'il fallait mieux s'en aller, et croisant le regard ténébreux de mon ancêtre. Je ne pus m'empêcher de baisser la tête pour ne pas avoir à observer ces pupilles sombres et machiavéliques... Sans m'en apercevoir, comme une fillette apeurée, je m'étais accrochée à Zack. Ou presque. Silas me rappelait tellement de souvenir, qui me parvenaient en vague nauséeuse à chaque fois que j'y pensais. Mais si on ne s'en allait pas, si on ne le chassait pas, il fera vivre des cauchemars à d'autres gens innocents. "Content de te revoir, Malia." je l'entendis susurrer, d'une voix mielleuse, qui se voulait agréable. Mais je sentais l'animosité presque invisible qu'il y mettait. "On dirait que tu t'es fait de nouveaux amis." Il jugea les deux autres du regard. Il s'approcha de quelques pas. Je reculai de quelques pas. Pathétique. Il nous chuchota alors, pour que personne sauf nous l'entende : "Ils ne sont pas de ton espèce, on dirait. Enfin, de notre espèce." Salaud, tu n'es pas de mon espèce.

"Ça suffit. J'ai pas envie de jouer." Il y avait des tremblements dans ma voix, mais j'essayai de la rendre la plus convaincante possible. On aurait dit une gamine qui disait à son grand frère d'arrêter de briser ses poupées. "Va-t'en. Ou nous, on s'en va." Il parut faussement surpris. "S'en aller ? Allons, la soirée vient de commencer. Pourquoi ne pas s'asseoir avec moi et bavarder un peu ? Ou tout simplement se laisser aller à des activités nettement moins... poétiques." Je le vis jeter un coup d'œil à la danseuse. "Va-t'en, sale meurtrier." Ce n'était qu'un chuchotement, presque pour moi-même. Je lâchai Zack, me rendit à côté de lui. Il allait s'en aller ? Ou faudrait-il s'attaquer en publique ? Je jetai un regard en coin au deux autres. Okay, dernier plan. S'il tente quoi que ce soit, on fuit. On est pas assez fort. Je sais que tu m'entends. Je sais. Ça se voit. Ouais, c'était totalement con. Je communiquais avec le jeune homme par pensée. Enfin j'essayais. Si je me trompais, j'aurais l'air sacrément ridicule. Pour faciliter le contact, j'avais agripper son bras. Enfin, c'était surtout pour me donner du courage. Comment allait réagir mes compatriotes ?

code by ORICYA.

[/color]

Spoiler:
 

____________________________________



We need to let it breathe
What's that supposed to be about Go free up ya vibe and stop actin' crazy Reminiscing all the good times daily Try and pull that got me actin' shady All we do is make up Then break up Why don't we wake up?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Thirteen Echo Lewis

❙ r a c e : Humaine
MessageSujet: Re: Very Bad Trip [PV Zack - Malia]  Dim 11 Oct - 12:29






₪۩۞۩Zack-Malia-Thirteen₪۩۞۩₪

Very Bad Trip

"You take my world and turn it up
turn it up, turn it up
yeah the way you move you burn it up
burn it up
and you set it on fire"



On va dire qu'il n'y avait pas vraiment beaucoup d'option quand on était une humaine face à trois personnages visiblement loin de l'être. La seule chose qui pouvait jouer en ma faveur, c'était peut-être la pitié que je suscitais chez certaines créatures de la nuit : Pauvre humaine qu'elle est, si elle savait....

Mais cette carte-là n'allait pas jouer en notre faveur, vue la tête du type. Je cherchais une solution à droit ou à gauche. Nous aurions dû partir, mais le soucis étant que s'il nous suivait, je ne donnais pas cher de notre peau. Le moyen le plus efficace aurait été de s'assurer qu'il y est un contre temps. Genre, un méga contre-temps qu'il le retiendrait assez longtemps pour qu'on puisse mettre les voiles ailleurs. Mais c'était plus facile à dire qu'à faire.

De toute façon, nous n'avions pas beaucoup de solution. L'avantage que nous avions été que nous étions entourer de beaucoup de personnes. Le but étant d'attirer leur attention, bien qu'avec le boucan de la musique cela allait être difficile, il allait falloir être imaginatif.

Et l'imagination n'était pas ce qui me manquait en général.

"Je doute que tu saches crier comme une fille, Cow-boy ? "

Question purement rhétorique. Mais message simple pour dire qu'il allait devoir se tenir prêt à mettre le voile. Je lorgnais du coin de l'œil notre nouvelle amie et son non-ami. Il y avait une chance sur deux pour que ça marche. Après, c'était au petit bonheur la chance.

Mm, excitant.

Zack était devant moi et me cachait parfaitement. Je me rapprochais discrètement du bar pour saisir un verre en m'assurant de bousculer pas mal de monde. Je les entendis jurer, m'interpelant avec vivacité. Je me soustrais rapidement à leur emprise, le verre en main. Je fis exprès de bousculer Zack pour qu'il se décale et je me retournais vivement, en écrasant le verre qui explosa sur la tête du bonhomme pas tout a fait.

Je ne contiens pas le cri de douleur des morceaux de verre qui s'enfoncèrent dans ma peau. Le liquide coula le long de mon bras et je sentis les larmes couler le long de mes joues. L'agitation qui s'en suivit arriva avec un bon timing. Les gens qui me suivaient du regard depuis le début se levèrent précipitamment et le mouvement de foule m'écarta instantanément de la victime dont je n'eus pas le temps d'admirer les dégâts.

Je saisis au passage de ma main valide, Zack pour pas que les gens qui nous bousculaient nous séparent. Quelques personnes essayèrent de m'attraper, me criaient dessus, mais je réussis à me dégager en jouant des coudes. Je réussis à récupérer la presque-rouquine en glissant mon bras amoché sous le sien pour le tirer vers la sortie.

Je ne sais pas combien de temps il s'écoula, mais je sentis une perle de sueur s'écouler le long de ma tempe. Ma main me faisait mal et je peinais à éviter les coups involontaires d'une foule trop enivrer pour comprendre ce qui se passait. J'entendis dans le tempo de la musique une bagarre éclater, donc très vite les échos commencèrent à gagner la salle.

Finalement, la porte du Temple de l'orgie se profila et nous la passâmes sans trop d'encombre, rejoignant le parking. L'air frais de la nuit claqua sur ma chair dénudée et ma blessure me lança avec effroi. Ma bonne humeur restait cependant un peu près correct. Après tout, j'avais vécu pire et bien que c'était une situation de crise, mon envie festive n'en démordait pas.

Bien que je venais sûrement de me mettre à dos un sorcier ou un truc comme ça pas très sympathique. Je n'aurais qu'à le rajouter sur la liste, après les Lewis.

Je levais la main valide vers le ciel en secouant la tête. Je devais paraître un peu folle, mais je m'en fichais totalement. J'avais juste envie de me barre d'ici et de me faire pardonner au près de Zack pour ne pas avoir pu nous faire profiter de la soirée plus longtemps.

Je me tournais vers mes deux compagnons en leur lançant un regard amusé. Je pris pour le première fois la parole et ma voix roque trahissait le m'en-foutisme royal qui me caractérisait en ce moment.

- Une pizza, ça vous tente ?

Mes fragiles cordes vocales me firent payer mon cri de douleur de tout à l'heure et mon envie soudaine d'être causant. La boule dans ma gorge me fit comprendre qu'aucun dialogue ne serait possible durant les prochaines quarante-huit. Ce qui en soit ne me déranger, il faut dire.

J'offris un immense sourire.


©Setsu Nekos

____________________________________



۩۞۩


Mon monde est fait de silence. Alors fermez-la et écoutez. Écoutez comme la folie se repend dans cette ville...
Thank Aya ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Zack Johnson

❙ r a c e : Humain...normalement.
MessageSujet: Re: Very Bad Trip [PV Zack - Malia]  Mar 13 Oct - 16:42






Very Bad Trip


♫ But I know a place where there's always a show
The dollar decides how far you can go ♫

Il allait finir par croire que c’était sa destinée, de ne pas pouvoir mettre un pied dans un bar sans se retrouver avec des emmerdements pas possibles.  C’était comique, quand on y songeait.  C’était comme si le monde entier était ligué contre lui pour l’empêcher de picoler en paix. Lui, tout ce qu’il voulait, à la base, c’était se saouler et potentiellement se réveiller dans le lit d’une fille dont il ne se rappellerait même pas du nom. Mais il pouvait faire une croix dessus, visiblement.
Parce que ce soir, il se retrouvait face à un type dont l’aura lui flanquait les jetons. Et s’il se foutait, à l’heure actuelle, de pas mal de chose, il préférait en avoir rien à foutre en restant vivant, si vous voyez ce que je veux dire. Il assista au dialogue de Malia et de… comment il s’appelait, lui ? C’était très embêtant de ne pas pouvoir nommer la menace – car il était évident que c’était une menace.
Bref, il assista au dialogue des deux autres sans comprendre de quoi ils parlaient. « Notre espèce » ? De quelle espèce il parlait ?  Et Malia qui le traitait de meurtrier.
Okay, il fallait qu’ils se barrent.  Maintenant.
Malia attira son attention en lui saisissant le bras. Zack baissa la tête vers la main de la jeune fille et entendit les pensées qui lui étaient adressés. Elle avait deviné qu’il était une station de radio à lui tout seul ? Parfait. Elle proposait la fuite ? Parfait, aussi. Parce qu’il ne comptait pas s’attarder.
Et au même instant, Radio Zack reçut également une phrase d’Echo. Et avant qu’il n’ait le temps de lui répondre par le même moyen, elle avait déjà disparu derrière lui, pour trafiquer on ne savait quoi.
Il prit le temps d’avertir Malia en parlant dans son esprit, comme il l’avait fait avec Echo plus tôt.

* Reste près de moi et tiens-toi prête à fuir*


Il s’avança pour attirer l’attention de l’autre et pour laisser à Echo une plus grand marge de manœuvre.

- Écoute, tu m’as l’air sympa et tout ça, mais… On a actuellement des choses à faire, tu vois, et… Oh, tu n’es pas invité.

Et pour bien accentuer le côté petit con, un sourire sarcastique.

*Si je me prends juste une droite dans le nez, je peux m’estimer heureux. Magne-toi, Echo !*

Pile poil à ce moment-là, Thirteen arriva, le bousculant au passage pour aplatir un verre sur la tête du type.  Zack resta éberlué. Il ne s’attendait pas à ça. Et le temps qu’il reprenne ses esprits, la main d’Echo saisit la sienne et elle le tira derrière à sa suite.

* C’était ça, ton super plan ?! Un verre ?!*


Mais avec l’agitation qui régnait autour d’eux, il n’avait pas le temps d’y réfléchir davantage. Heureusement, Echo avait attrapé Malia au passage. Et au bout d’un moment qui lui sembla très long, ils se retrouvèrent dehors.
Juste ce qu’il fallait pour reprendre leur souffle. Et pour masser une épaule endolorie à cause d’un abruti.  Tout en faisant lentement bouger son bras pour s’assurer qu’il n’avait rien de cassé, il regarda Echo qui levait sa main vers le ciel. Il sentit une envie de l’engueuler monter en lui, aussi forte qu’une envie de fumer.  Et quand elle proposa une pizza, là, il ne put pas se retenir.

- Sérieusement ? T’as pas d’autres idées dans le genre ?! Regarde-moi l’état de ta main ! On fonce tout de suite à l’hôpital pour que tu te fasses recoudre ça !

Il était furieux contre Echo. Okay, grâce à elle, ils étaient dehors. Mais dans quel état ? S'en sortir avec juste une entaille à la main tenait du miracle. Il était furieux contre elle, pas à cause de son idée pour les sortir de là, mais des risques qu'elle avait pris. Zack n’était pas médecin, mais il avait fait suffisamment d’aller-retour aux urgences des Tri-Cities pour savoir que la blessure d’Echo nécessitait des sutures.  Et pour une fois, ce n’était pour lui qu’il y allait..
Mais… Il restait Malia. Qu’est-ce qu’il allait faire d’elle ? Il ne pouvait pas la laisser là, pas avec un psychopathe qui était probablement furieux, maintenant, à ses trousses.  
Je m’en rappellerais de cette soirée.
Il se tourna vers Malia.

- T’as une voiture ? Tu peux nous suivre, si le cœur t’en dit. Mais à ta place, je ne resterais pas là. Ce type sera dehors d’une minute à l’autre, autant ne pas trainer.  



____________________________________




I cannot stop this sickness taking over. It takes control and drags me into nowhere. I need you help.
I can't fight this forever.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Malia Spencer

❙ r a c e : Sorcière cherokee.
MessageSujet: Re: Very Bad Trip [PV Zack - Malia]  Ven 16 Oct - 23:17

Very Bad Trip

ft. Zack, Echo & Malia


« The road brings us so far. »
Sur ce coup-là, ils m'avaient compris. Fallait déguerpir, et au plus vite. Parce que à ce que je sache, Silas ne peut pas être vaincu par une humaine, un demi-quelque chose dont j'ignorais l'espèce, et une sorcière éloignée de ses terres ancestrales. Bien sûr que oui, j'avais bien vu que Zack n'était pas qu'un simple humain ! Comment il aurait pu m'entendre et me répondre par la pensée, dans ce cas ? Je ne m'étais nullement trompée, tout à l'heure. Cela ne me surprit même pas de l'entendre me répondre. Si j'appréciais sa protection, je la trouvais légèrement trop insistante. J'étais tout de même capable de me défendre. Mais j'évitai de répliquer, parce qu'il était inutile de lui dire ça, ce serait sacrément méchant, surtout que ces deux-là, en ce moment, me sauvent les miches...

La dénommée Echo cassa un verre sur la tête de mon ancêtre, qui se figea, surprit par tant d'audace. Ah mais c'est sûr, monsieur le ô puissant sorcier noir a l'habitude que tout le monde le craint, le respecte ! Eh bah, il saura qu'il a sa réputation à refaire dans cette vie-ci. Et qu'il n'aura pas besoin de cette veste ridicule des années 1900 et du revolver, à la "cow-boy". Je remarquai toutefois que ma nouvelle partenaire de fuite s'était blessée la main suite à ce geste. En tout cas, avec la confusion qui régnait, c'était le moment où jamais, et la jolie rousse nous traîna à grands pas vers la sortie. Rendu dehors, les deux s'arrêtèrent, prenant une pause. Pour ma part, je réfléchissais. J'étais toujours aussi nerveuse. C'était qu'une question de temps avant que mon ancêtre déboule, plus frustré qu'au début. Ou alors il allait jouer les fins et s'en aller bien assez vite... ce qui m'étonnerait. Je donnai un coup de botte sur un caillou, fâchée. J'aurais pu l'affronter. J'aurais pu laisser ces deux personnes tranquilles. J'aurais pu nous sauver sans que cette personne ne soit blessée, sans que personne ne soit blessé.

Je me paralysai lorsqu'il explosa contre Echo. Ça va, on se calme... N'empêche, la demoiselle avait parlé. Moi qui croyait qu'elle était muette... mais, on dirait que c'était difficile pour elle. Peut-être l'était-elle, normalement, finalement... Ils parlaient de blessure, d'hôpital, de... Oh, tiens, il s'adressait à moi. Je relevai la tête, resserrant mes bras autour de moi. Faisait quand même froid, hein... enfin, pas trop mais... suffisamment pour une fille de la campagne du sud. "Je ne suis quand même pas arrivé en cheval." je grimaçai. "En tout cas, je suis d'accord pour aller à l'hôpital. Oui d'accord pour elle," je pointai Echo. "mais aussi parce que c'est la meilleure place, bien loin d'ici, pour éviter ce type." je concluais ma phrase en pointant du menton le Temple. "Euh... Je peux... peut-être faire quelque chose pour... ta main." je dis, légèrement gênée, en m'approchant de la grande rousse. Je tendis la main et pris son poignet doucement, afin d'observer sa main. "Ce n'est pas très beau... Mais nous faut une excuse pour entrer à l'hôpital." Je ne pouvais pas la laisser souffrir. Pas après... m'avoir presque sauvé la vie. Alors je passai la mienne au dessus, appelant les esprits. Doucement, les quelques débris de verre qui y étaient encore enfoncés s'élevèrent dans les airs, comme si la loi de la gravité n'avait plus aucun pouvoir dessus. Puis, ils tombèrent par terre. "C'est... c'est rien... Mais je me disais que ça serait moins douloureux. Maintenant, ce serait cool si on pouvait fuir."

Je jetai un coup d'œil vers ma voiture, prenant rapidement les clés dans ma poche, l'agitant dans les airs. "S'il y a bien quelqu'un qui peut vous amener vite fait là-bas, c'est bien Malia Erin Spencer !" Malgré tout ce qui venait d'arriver, je leur fis un sourire plein d'enthousiasme et les tirai vers ma voiture. La Aston Martin rouge était bien garée là, m'attendant sagement. "Tout le monde à bord. On récupérera votre voiture dès qu'on peut. Ça sera plus pratique de partir tous ensemble." J'attendais leur répondre, débarrant la voiture puis m'assoyant sur le capot de la voiture de luxe. Ah, ma fidèle monture...

J'avais quand même beaucoup de veine d'être tombée tombée sur ces jeunes gens... Je les observai tous les deux, maintenant que nous n'étions plus dans l'action.

code by ORICYA.


____________________________________



We need to let it breathe
What's that supposed to be about Go free up ya vibe and stop actin' crazy Reminiscing all the good times daily Try and pull that got me actin' shady All we do is make up Then break up Why don't we wake up?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Thirteen Echo Lewis

❙ r a c e : Humaine
MessageSujet: Re: Very Bad Trip [PV Zack - Malia]  Dim 8 Nov - 14:19






₪۩۞۩Zack-Malia-Thirteen₪۩۞۩₪

Very Bad Trip

"You take my world and turn it up
turn it up, turn it up
yeah the way you move you burn it up
burn it up
and you set it on fire"



J'essuyais la réprimande de Zack tout en observant les différentes voitures garées sur la parking. A vrai dire, je ne voulais pas que Zack se fasse du soucis, bien que j'avais clairement loupé cet objectif. En fait, je me fichais bien de l'état de ma main, on était dehors, vivant et loin d'une tempête de sorciers/sorcières ou lutins magiques rancuniers. J'avais peut-être exagéré et mal pesé le pour ou le contre -enfin, je ne l'avais absolument pas fait- mais maintenant c'était fait, point.

Je n'avais pas envie d'aller à l'hôpital. Attendre deux trois heures pour finalement me faire recoudre par un infirmier zombie dopé au café, je passais mon tour. A la limite, j'étais même presque prête à aller sonner et demander à Richard de la faire.

Finalement, je n'étais pas si désespérée que ça. Malia me prit la main en proposant de bidouiller quelque chose. A vrai dire, si elle pouvait remettre ma main en piteuse état à neuf, je lui offrais la prochaine tournée. L'alcool dans mon sang adoucissait la douleur, mais l'adrénaline tombait peu à peu, réveillant la souffrance. Quand les bouts de verre se détachèrent de ma chair, je grimaçais en me mordant les lèvres. Ce n'était pas agréable, loin de là, mais je l'avais cherché.

J'admirais la magie, même si parfois c'était plus étrange que cool. Je lui trouvais un côté utile dans ce genre de situation, même si je ne m'attendais pas à ce que les coupures se referment. Je me demandais si elle ou Zack était capable de me le faire. Après tout, je pouvais bien les aiguiller, j'avais grandi dans une meute de loup qui mordait et griffait pour jouer. Suffisait d'un peu de fil...

"Boy, j'aime bien sa voiture. Et si on séchait la case hôpital et qu'on se faisait un hôpital à domicile ? Les Lewis sont pleins de ressource. "

Certes, je n'avais pas fait médecine, mais j'étais plutôt partante pour continuer la soirée avec une table de ouija autour d'un bon verre que dans un service phase terminal.

L'idée de faire du spiritisme m'effleura rapidement l'esprit et finit par s'encrer. Finalement, cela pouvait aussi être source d'amusement, je l'avais déjà fait. Bien que le surnaturel existe, je doutais toujours un peu du côté paranormal de certains trucs. Comment une planche en bois permette-t-il de communiquer avec un fantôme ? Sorcellerie ? Satanisme ?

Bref, je cherchais un moyen de me soustraire à la fatalité des blouses blanches.




©Setsu Nekos

____________________________________



۩۞۩


Mon monde est fait de silence. Alors fermez-la et écoutez. Écoutez comme la folie se repend dans cette ville...
Thank Aya ♥️
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Very Bad Trip [PV Zack - Malia]  

Revenir en haut Aller en bas
 
Very Bad Trip [PV Zack - Malia]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trip à trois!
» Zack Fair.
» Kit pour Zack Sykes.
» Number Two Contender For US Champion : Zack Ryder vs Bryan Evans
» Dolph Ziggler & Rey Mysterio Vs Alex Shelley & Zack Ryder

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOST ISLAND || don't fall asleep... :: Aux Alentours :: Le Temple de L'Orgie :: Le Bar-